Le compteur électrique facilite la vie des agents de service

Par 27 mai 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

IBM travaille sur des dispositifs capables de fournir des services comme la supervision ou le calcul de tarification. Ce, grâce notamment à des capteurs embarqués.

Les compteurs électriques ne sont plus de simples supports de relevé de la consommation énergétique. C'est de cette façon qu'IBM voit les réseaux intelligents dans son centre de recherche de la Gaude. Ceux-ci embarqueront en standard des fonctions supplémentaires pour faciliter la supervision, la maintenance, la sécurité, l'optimisation, et le calcul de la tarification... Pour y parvenir, le laboratoire travaille sur des réseaux de capteurs. Au Danemark, en collaboration avec le distributeur local Dong, IBM installe des capteurs directement sur les câbles triphasés chez les consommateurs. Cela diminue de près de moitié le temps nécessaire aux interventions.
Une communication par un outil d’interconnexion
La consommation se gère en temps réel, et les informations circulent automatiquement vers un concentrateur situé en amont sur le réseau via le câble électrique (courant porteur). Celui-ci renvoie les données brutes à une solution nommée Advanced Meter Management. Elle filtre les données recueillies pour n’envoyer au central que celles qui nécessitent un traitement. Ce, via le réseau GSM ou GPRS. Interrogé par L’Atelier, Pascale Bécache, directeur secteur énergie et utilité pour IBM France explique "que le système d’interconnexion s’adapte aux différents moyens de communication en fonction des infrastructures disponibles".
Un système bidirectionnel
Les capteurs sont géolocalisés ce qui facilite la maintenance. Autre exemple à Malte, où un système de désalinisation de l’eau et de production d’électricité est directement relié à des capteurs intelligents. Le système est bidirectionnel afin que le distributeur puisse commercialiser les offres les plus adaptées à la consommation des usagers. C'est surtout un moyen d'anticiper la demande, les pics de consommations et de repérer les anomalies. Les données sont transportées - pour l’eau - par radiofréquence, et - pour l’électricité - par courant porteur. Cet ajout d'une couche de services est de plus en plus considéré comme une nécessité : d'autres grands acteurs comme AT&T planchent également dessus.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas