Pour concevoir sa prochaine génération de décodeurs de télévision

Par 18 février 1998

numérique, Nokia passe un accord avec Spyglass. Nokia a préféré le concepteur américain de logiciels de navigation pour Internet, Spyglass, basé à Naperville (Illinois) à Netscape et à Microsoft. ...

numérique, Nokia passe un accord avec Spyglass.
Nokia a préféré le concepteur américain de logiciels de navigation pour
Internet, Spyglass, basé à Naperville (Illinois) à Netscape et à
Microsoft.
Nokia va concevoir, en utilisant le "browser" de Spyglass légèrement
modifié, un nouveau terminal numérique permettant au téléspectateur de
recevoir des dizaines de chaînes de télévision par câble ou satellite, de
surfer sur Internet et d'accèder à des services multimédias interactifs,
le tout sur l'écran d'un téléviseur standard. Nokia entend ainsi devenir
le premier fabricant européen de décodeurs à incorporer dans ses boitiers
un logiciel de navigation utilisant le protocole HTML sur Internet.
Ayant déjà vendu 1 million de décodeurs numériques en Europe, Nokia est
loin d'être le seul à explorer la voie des terminaux TV-Internet. Alors
que les futurs terminaux numériques doivent arriver dès l'année prochaine
sur le marché européen, 200 opérateurs de télévision et fabricants
d'électronique européens réunis au sein du consortium DVB tentent
aujourd'hui de s'entendre sur un standard commun, sans grand succès pour
l'instant.
Les principaux concurrents de Nokia sont Canal +, propriétaire de son
système d'accès Mediahighway (plus de 1,2 million de décodeurs numériques
vendus en France, en Espagne et en Italie) et Open TV (filiale de Thomson
Multimédia et Sun Microsystem dont le logiciel a été adopté par TPS et
BSkyB).
(Les Echos - 18/02/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas