La conduite de projets technologiques a besoin de réorganisation

Par 15 mars 2011
Mots-clés : Smart city, Amériques
des bonhommes sont en réunion

L'efficacité des départements technologiques dépend de la communication et de la collaboration avec les besoins concrets de la direction générale. Cela, sous peine de ne pas voir le projet aboutir.

Les équipes qui développent des logiciels et des systèmes d’information en entreprise ne semblent pas vraiment confiantes dans les projets qu’elles mènent en général. En effet, un rapport de Geneca, souligne que 75% d’entre elles admettent que les projets sur lesquels elles travaillent n’aboutiront pas, alors même qu’ils n’ont pas encore débuté. La grande majorité de ces professionnels admettent qu’ils perdent en général presque la moitié de leur temps à retravailler et peaufiner les projets. Il va sans dire que l’organisation est primordiale.

Communiquer efficacement

Or pour près de 40 % des personnes interrogées, il existe une confusion entre le rôle dans l’équipe et les responsabilités qui lui sont associées. Pour trois quarts d’entre eux l’encadrement par l’équipe de direction dans de tels projets high-tech est indispensable. Pourtant, l’étude souligne qu’en général il y a un manque de communication entre le département technologique et la direction générale. Pour près de 80 % des sondés, les incompréhensions sont souvent trop nombreuses entre les besoins des autres départements : direction générale, financière, marketing … et les équipes de développement de systèmes technologiques avancés.

Réajuster le projet à la réalité

Pour optimiser la réalisation de ces projets, l’étude préconise de bâtir des interconnexions fortes entre les objectifs de l’entreprise et ce que le département de recherche et développement peut mettre en place pour répondre à ceux-ci. De plus, c’est en analysant les résultats de chaque réalisation par rapport au projet initial que les équipes spécialisées dans le développement de ces logiciels pourront être plus efficaces. Enfin les problèmes posés sont en général tous interconnectés, il faut donc construire un véritable calendrier de l’avancement du projet et prévoir des réajustements entre les objectifs de l’exécutif  et le champ des possibles que peut mettre en œuvre avec les moyens à sa disposition le département technologique.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas