Confrontés à la baisse de l’activité dans la téléphonie classique, les

Par 05 novembre 1998
Mots-clés : Smart city

équipementiers de télécommunications migrent vers les technologies liées à Internet. Les dernières acquisitions réalisées par les équipementiers des télécommunications mettent en évidence un transf...

équipementiers de télécommunications migrent vers les technologies liées à
Internet.
Les dernières acquisitions réalisées par les équipementiers des
télécommunications mettent en évidence un transfert des investissements et
de l’activité dédiée à la voix vers celle des données, voire même d’une
fusion des deux.
Selon un consultant sur le secteur des technologies de l’information, Jean
Hoepffner “un grand équipementier aurait tort de tout miser sur Internet.
D’ailleurs, Cisco tente de se diversifier vers les opérateurs de
télécommunications en dehors d’Internet”.

Les données devraient représenter d’ici à deux ans jusqu’à 80 % du trafic
et la seule interconnexion des réseaux représenterait un marché de 650
milliards de F.
L’un des enjeux du marché aujourd’hui est l’interconnexion de tous les
réseaux qui traversent l’entreprise et qui la relient à son environnement
(Internet, intranet, extranet). Ce marché est évalué à 650 milliards de F
en l’an 2000.

Les opérateurs de télécoms ne pouvant plus ignorer les besoins de leurs
clients pour des solutions intégrées, les équipementiers traditionnels
doivent aussi se lancer dans les “réseaux intelligents”.
(La Tribune 05/11/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas