Conjoncture:

Par 14 décembre 2001
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon le baromètre mensuel du greffe du Tribunal de Commerce de Paris, la tendance à la stabilisation de la création d’entreprises, déjà observée en octobre, se confirme en novembre. 2 289 sociétés ...

Selon le baromètre mensuel du greffe du Tribunal de Commerce de Paris, la
tendance à la stabilisation de la création d’entreprises, déjà observée en
octobre, se confirme en novembre. 2 289 sociétés nouvelles ont été créées
en novembre à Paris (2 530 en début d’année).
Après un net ralentissement au cours de l’été, les créations de start-up
reprennent légèrement. 67 nouvelles sociétés se sont immatriculées en
novembre au Registre du commerce et des sociétés, contre 66 en octobre, 46
en septembre, 38 en aout et 48 en juillet.
13 sociétés de la net économie ont fait l’objet d’un jugement d’ouverture
en procédures collectives en novembre, avec un passif moyen déclaré de 1,7
million de F. Ces défaillances touchent 75 salariés au moins. Le passif
moyen des 21 start-up défaillantes en octobre, employant 268 salariés,
s’élevait à 7,8 millions de F.
Toutefois, le service de la prévention des difficultés en entreprise a
détecté en novembre 14 nouvelles start-up en difficulté. Les dirigeants de
ces sociétés seront convoqués en décembre. La délégation de la prévention
examinera les solutions possibles pour sauver ces sociétés.
En novembre, 7 116 modifications ont été enregistrées au greffe (moyenne
mensuelle 2000, 5 845 enregistrements). Ces formalités légales sont
relatives aux conversions du capital social en euro, aux changements de
dirigeant, aux augmentations de capital …
47 631 sociétés sur les 280 000 en activité dans Paris intra-muros
disposent d’un capital social en euros.
Alors que les inscriptions de privilèges de la sécurité sociale
enregistrent une hausse de 5 % sur un an, l’endettement fiscal reste, en
revanche, stable sur l’ensemble de 2001 (19 054 inscriptions, contre 19
239 en 2000).
Les difficultés économiques et financières rencontrées par les entreprises
parisiennes se confirment en novembre. 490 jugements d’ouverture en
redressement ou liquidation judiciaires ont été prononcés en novembre,
soit 25 % de plus qu’en novembre 2000. Le passif moyen déclaré est de 1,3
million de F, contre 550 000 F en novembre 2000.
L’impact de ces faillites sur l’emploi est important. Les défaillances de
novembre touchent 942 salariés, principalement dans le secteur de
l’immobilier et des services aux entreprises (498 emplois), l’industrie
(139 emplois) et le commerce (101 emplois).
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 14/12/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas