Conjoncture

Par 21 janvier 2002
Mots-clés : Smart city, Europe

Depuis près d’un an, le greffe du Tribunal de Commerce de Paris (http://www.greffe-tc-paris.fr) examine chaque mois les chiffres clés de la vie des sociétés de la capitale. 2001 a été marquée par...

Depuis près d’un an, le greffe du Tribunal de Commerce de Paris
(http://www.greffe-tc-paris.fr) examine chaque mois les chiffres clés de
la vie des sociétés de la capitale.
2001 a été marquée par une nette dégradation du secteur de la net
économie. 138 start-up ont fait l’objet d’un jugement d’ouverture en
procédures collectives, se soldant la plupart du temps par une liquidation
judiciaire immédiate. Ces sociétés ont enregistré de fortes pertes, qui se
sont traduites par un passif moyen d’environ 2,5 millions de F.
Selon Pascal Beder, greffier associé «la situation devrait se stabiliser
en 2002, en raison du ralentissement de la création de sociétés engagées
dans la net économie».
En décembre 2001, 2 514 nouvelles sociétés ont été inscrites au Registre
du Commerce et des Sociétés, contre 2 289 en novembre 2001.
La ville de Paris comptait 286 600 sociétés en activité, fin novembre
2001, soit une progression de 3 % par rapport à 2000.
69 nouvelles start-up ont été créées en décembre, contre 46 en septembre,
66 en octobre, 67 en novembre 2001. Le nombre de créations pour 2001
s’élève à 931. 90 % de ces sociétés sont des SARL.
7 809 inscriptions modificatives au RCS ont été déposées en décembre. Ces
inscriptions modificatives concernent essentiellement la conversion du
capital social en euros, le changement de dirigeant, l’augmentation de
capital.
Le greffe a enregistré 81 211 formalités modificatives en 2001, soit une
progression de 18 % par rapport aux volumes enregistrés ces cinq dernières
années.
Seuls 5 jugements d’ouverture ont été prononcés en décembre, contre 13 en
novembre 2001. Le passif exigible moyen déclaré au cours des derniers mois
était d’environ 457 000 euros. Les défaillances ont concerné 70 salariés
par mois en moyenne.
4 nouvelles start-up en difficulté ont été détectées en décembre, contre
14 en novembre.
558 inscriptions de nantissement sur fonds de commerce et outillage ont
été enregistrées en décembre, en baisse de 11 % par rapport au nombre
moyen d’inscriptions mensuel en 2001 (630).
Les services du greffe ont enregistré en décembre 1 529 inscriptions de
privilèges de la sécurité sociale et du Trésor public, contre 2 577 en
décembre 2000.
391 entreprises ont fait l’objet d’un jugement d’ouverture de redressement
ou de liquidation judiciaires en décembre. Le Tribunal a prononcé la
liquidation judiciaire immédiate pour 82 % d’entre elles, les 18 % restant
bénéficiant d’un redressement judiciaire.
2 577 nouvelles déclarations de cessation des paiements ont été déposes
dans les services du greffe en décembre, laissant présager une poursuite
des défaillance en janvier 2002.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 21/01/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas