Conjoncture

Par 13 février 2002
Mots-clés : Europe

Le greffe du Tribunal de commerce Paris (http://www.greffe-tc-paris.fr) examine chaque mois, depuis un an, les chiffres clés de la vie des entreprises de la capitale. En janvier 2002, 2 600 entre...

Le greffe du Tribunal de commerce Paris (http://www.greffe-tc-paris.fr)
examine chaque mois, depuis un an, les chiffres clés de la vie des
entreprises de la capitale.
En janvier 2002, 2 600 entreprises se sont immatriculées au Registre du
Commerce et des Sociétés, soit 3,5 % de plus qu’en décembre 2001 (2 348
immatriculations mensuelles en moyenne en 2001). 80 % des entreprises
immatriculées en janvier ont créé leur fonds de commerce, 20 % ont acquis
un fonds déjà existant.
8 803 inscriptions modificatives ont été déposées au RCS en janvier,
contre 7 809 en décembre 2001, soit une hausse de 24 % par rapport à la
moyenne 2001.
676 inscriptions de fonds de nantissement ont été enregistrées en janvier,
soit une progression de 21 % par rapport à décembre 2001 (558) et de 7 %
par rapport à la moyenne 2001. Ces inscriptions reflètent les
investissements réalisés par les entreprises en matière de biens
d’équipement et de cessions de fonds de commerce.
63 nouvelles start up ont été immatriculées en janvier, contre 69 en
décembre. Onze start up engagées dans la net économie ont fait l’objet
d’un jugement d’ouverture au Tribunal de Commerce de Paris. Six de ces
sociétés sont dans l’impossibilité de régler leurs cotisations fiscales et
sociales obligatoires. Elles devaient à l’URSSAF 80 350 euros en moyenne.
Les onze sociétés ont déclaré un passif moyen de 184 000 euros, pour un
actif disponible de 14 100 euros. 85 salariés sont directement concernés
par ces défaillances.
20 nouvelles start-up en difficulté ont été détectées par le service de la
Prévention des difficultés des entreprises en janvier. 17 d’entre elles
sont fortement endettées vis-à-vis du Trésor Public et de l’URSSAF.
4 895 privilèges de la sécurité sociale ont été inscrits en janvier, en
hausse de 52 % par rapport à janvier 2001.
Le Tribunal de commerce de Paris a prononcé 467 jugements d’ouverture en
janvier, soit 30 % de plus qu’en janvier 2001. Ce chiffre est largement
supérieur à la moyenne mensuelle 2001 (320 jugements d’ouverture).
Ces sociétés défaillantes totalisaient un passif global de 210 millions
d’euros en janvier 2002, contre 78,997 millions d’euros en janvier 2001,
soit une augmentation de 165 %. 1 168 salariés sont directement concernés
par les défaillances de janvier, soit 7 % de plus qu’en janvier 2001. Les
secteurs d’activité les plus touchés sont l’immobilier et les services aux
entreprises (585 salariés), le commerce (167 salariés), l’industrie hors
agro alimentaire (161 salariés) et la construction (137 salariés).
Enfin, 231 dirigeants d’entreprises se sont présentés au greffe en janvier
pour déposer leur déclaration de cessation des paiements (moyenne 2001 :
320).
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 13/02/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas