Connectée, la télévision reste un média pertinent

Par 07 août 2012 Laisser un commentaire
écran de tv entouré de contenu digital

La plupart des Américains regardent la télévision « traditionnelle », mais les achats de téléviseurs connectables à internet sont en hausse. Alors que cette tendance peut augmenter la consommation de contenus, elle provoque également une augmentation de la demande en bandes passantes.

 

Malgré son statut de « vétéran », la télévision reste le canal le plus prisé lorsqu’il s’agit de regarder du contenu. Des 35 heures que les Américains passent en moyenne chaque semaine devant un écran, 94% le sont devant une télévision « traditionnelle ». Même si de nombreuses chaînes sont encore diffusées par ondes ou sont câblées, la télévision par internet (Internet Protocol Television ou IPTV) offre une panoplie de nouvelles possibilités, tout en renforçant la position de la télévision comme principal appareil permettant de regarder des vidéos. Ces appareils permettent, non seulement de regarder les programmes classiques, mais aussi de se connecter, via les bandes passantes domestiques, aux systèmes de vidéos à la demande de Netflix, Amazon, etc. Le développement de l‘IPTV est exceptionnel comparé aux autres systèmes. Ce succès s’explique par la possibilité d’intégrer les nouvelles options dans les appareils que les gens possèdent déjà - et continuent à acheter. En février de cette année, 10,4% des ménages disposaient d’une IPTV, contre 4,7% un an plus tôt.

La TV connectée renforce l’écran de télévision traditionnel…

D’après Nielsen, au lieu de cannibaliser les parts de marché des autres appareils, l’IPTV augmente, au contraire, les potentialités des téléviseurs traditionnels, en poussant à des achats dans cette catégorie. Ainsi, tandis que l’usage de la télévision reste important, les télévisions connectées à internet renforcent l’utilisation et encouragent l’adoption d’applications en ligne. Par contre les ventes d’appareils autonomes tels qu’enregistreurs de cassettes vidéo et lecteurs de DVD – autrefois très populaires – sont en baisse. Malgré tout, 44% des ménages ne possèdent pas de DVR (magnétoscopes numériques), ce qui démontre que les décodeurs recèlent encore un beau potentiel.

… Et fait de la bande passante une priorité pour l’industrie des médias

On peut déjà trouver la confirmation de cette tendance dans le soutien dont bénéficie le secteur. La lecture de vidéos basée sur l’IP (Internet Protocol) est actuellement privilégiée par les groupes de médias : Time Warner Cable est en train de déployer des appareils DVR donnant accès aux nouvelles fonctionnalités et augmente son soutien aux appareils connectés, tels que l’IPTV et les consoles de jeux vidéo. Ce premier pas est une indication sur ce que sera le prochain champ de bataille en matière de diffusion de programmes télévisés : la demande en bandes passantes devrait fortement augmenter avec la généralisation de la télévision connectée. ValueMark n’exclut pas que Google vienne bientôt avec une offre internet de plus de 1 GB par seconde, ce qui, avec d’autres nouveaux entrants dans le secteur, pourrait représenter une offre viable pour les consommateurs, en concurrence directe avec les opérateurs télécoms traditionnels.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas