La connectivité version Google brouille les lignes entre appareils mobiles

Par 25 octobre 2013
cadre digital

Google intègre le marché des cadres photographiques numériques, trivial? Loin de là quand on comprend la brèche ouverte dans les technologies intelligentes.

On commence à s'habituer doucement aux cadres numériques pour photo. C'est effectivement loin d'être nouveau, même si cela va doucement à l'encontre du principe même du cadre, à savoir encadrer un instant unique afin de le garder auprès de soi, souvent pour un bon moment. Il faut avouer qu'avec ces cadres, si on peut intégrer presque autant de photographies que l'on souhaite en les faisant défiler, le principe de temporalité semble un peu oublié au fur et à mesure qu'elles défilent.

 

Mais si le cadre n'en est pas vraiment un, il a cependant réussi à combler une véritable attente, d'autant plus compréhensible de par la multiplication des appareils permettant de prendre des photographies, du bon vieil appareil au smartphone en passant par la tablette. Un nombre infiniment plus élevé de photographies appelait une nouvelle façon de les intégrer au sein de notre quotidien. On peut donc se demander si l'annonce faite par Google de l'achat d'un brevet pour une technologie innovante de cadre numérique était à même de réellement soulever les foules. Et bien il s'avère que oui, du moins mais pas tant en termes pratiques, même si ce cadre s'annonce intéressant, que dans le chemin tracé par cette innovation.

 

Le brevet déposé par Google consiste en une technologie permettant de rendre plus interactif ces cadres. Si la connectivité n'est pas un trait nouveau dans le monde de la technologie mobile, celle-ci y allie l'interactivité. Ce cadre, connecté à nos différents mobiles et ce, bien sûr, sans fil, permettrait, à l'image d'un certain réseau social, Facebook en l'occurrence même si le nommer ici semble relativement futile, de tagger les personnes au sein même des photographies avant de les télécharger sur l'écran. Inutile à première vue, nous osons espérer pouvoir nous souvenir du nom des gens dont nous encadrons les photos, cette innovation prend de l'envergure dans son rapport à la téléphonie. En touchant la personne taggée dans le cadre, notre téléphone l'appellerait immédiatement, et lors d'un appel, quand bien même notre téléphone ne serait pas à côté de nous, l'image de notre correspondant apparaîtrait à l'écran.

Si l'effort technologique est notable, le plus intéressant est l'idée même du projet. A l'image de ce cadre numérique, c'est un pas de plus qui est franchi dans l'évolution vers une maison intelligente : imaginez ainsi écrans, tables ou même murs interactifs. S'il s'avèrera plus difficile de dire ne pas avoir entendu son téléphone, les applications, grâce à des écrans intelligents connectés à nos différents appareils, sont, sinon infinies, du moins nombreuses pour ceux qui ont un peu d'imagination.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas