Conquérir le marché de l'écomobilité demande un modèle d'affaires solide

Par 07 mai 2010
Mots-clés : Smart city

Pour tirer profit de l'automobile verte, Arthur D. Little conseille aux équipementiers de penser à comment générer des revenus autant qu'à l'aspect purement technologique.

"Pour remporter les marchés de l'écomobilité, les équipementiers automobiles ne devront pas se contenter d'être technologiquement innovants", déclare Stefan Lippautz, de Arthur D. Little. D'après une étude menée par l'institut et intitulée "Winning on the E-mobility Playing Field", les entreprises engagées dans cette course auront à établir un modèle d'affaires solide pour espérer être récompensées sur ce marché vert. Pour ce faire, elles devront se concentrer sur des produits ciblés plutôt que de vouloir être présentes sur le marché tout entier. "Il est préférable de fournir une clientèle ciblée avec des attentions particulières plutôt que d'investir des coups et des efforts dans chaque segment des véhicules électriques" indique le chercheur.
Cibler sa clientèle
A ce propos les auteurs craignent que les équipementiers automobiles de petites tailles soient incapables de supporter le coût et la technologie de leurs innovations. "Certains risquent des sommes énormes dans des solutions propriétaires sans être assurés d'un retour sur investissement avant les dix prochaines années", précise le responsable. Par ailleurs l'étude recommande aux fabricants automobiles d'adopter un comportement proactif. "C'est aux entreprises d'attirer les consommateurs", indique le responsable. Et ce au regard des incertitudes qui planent concernant les attentes du public sur le coût d'un véhicule, son ergonomie, ou encore ses performances kilométriques.
Pour attirer les consommateurs, des prix attractifs ne suffiront pas
Et d'ajouter : "Des offres flexibles avec un haut degré de commodité sont des caractéristiques cruciales sur un marché neuf". Par ailleurs, l'étude insiste sur la nécessité d'équilibrer les dépenses en recherche et développement avec un travail innovant sur la marque, la vente et les services. Par ailleurs, pour que les personnes adoptent l'écologie mobile, les produits présentés devront se démarquer du marché automobile actuel. "Des prix attractifs ne suffiront pas. Les produits devront également offrir de vrais spécificités". Et de conclure "d'autant plus que la concurrence s'annonce importante".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas