A la conquête du badge magique

Par 09 avril 2010 1 commentaire

La journée commençait bien. Le soleil resplendissait dans un ciel éclatant, illuminant les feuilles des arbres, et me faisant prendre conscience que l'hiver appartenait définitivement au passé. Les gens semblaient de bonne humeur dans la rue, la fin de semaine approchant. J'arrivais au bureau de bonne humeur. Une douce atmosphère régnait à l'Atelier, comme si souvent. A peine assis, je me connectais depuis mon smartphone (tchh tchh pas de marque... d'autant qu'il ne faut pas désespérer Lila) à cette application désormais connue de tous : Foursquare. Avec l'espoir secret (oui, ça doit rester entre nous) de parvenir enfin à détrôner Renaud - parti pour quelques temps dans de lointaines contrées - de sa suprématie sur L'Atelier.

Bref, en un mot comme en cent, tout allait pour le mieux.

Et puis, soudain, il y a eu cette brève.
Je m'en vais vous la narrer : le patron de la société Carole Nash, comme moi, utilise Foursquare. Comme lui, je rejoins tous les jours, ou presque, cette plate-forme, afin d'indiquer joyeusement à mon entourage, qui n'en a que faire, ma géolocalisation. Mais il y a une différence entre le patron de la société Carole Nash et moi. Car, de mon côté, je peux espérer éventuellement détrôner Renaud, un jour, et devenir "maire" de L'Atelier. Je peux imaginer atteindre le badge "superstar" ou "super user", à l'extrême rigueur. Mais jamais, au grand jamais, je n'aurais la chance, comme le patron de la société Carole Nash, de posséder le "North Pole Badge".

Ni Renaud, d'ailleurs. Mais passons.

Le patron de la société Carole Nash entreprend en effet une expédition sans nulle autre pareille. Il part pour le Pôle Nord afin de s'identifier sur Foursquare depuis l'aire polaire (oui, je fais des jeux de mots incroyables, je sais). Pour le moment, personne ne possède le Pôle Nord sur Foursquare. Et personne ne possède ce fameux badge, le plus précieux qui soit.

Alors, apparemment, un "mystérieux compétiteur", anonyme (on ne sait de lui que son âge : 16 ans, et sa nationalité : américaine), entend doubler le patron de la société Carole Nash sur ce coup. Une course contre la montre s'engage entre les deux hommes. Car celui qui parviendra à se "check in" en premier, et lui seul, deviendra l'heureux possesseur du badge magique.

Ca me rassure un peu.
Pour le moment, le patron de la société Carole Nash n'est qu'un utilisateur commun de Foursquare, comme moi.

Mais c'est fou, quand même, ce qui se passe dans le monde, alors que l'on est tranquillement assis devant son bureau parisien, par un beau jour de printemps…

Haut de page

1 Commentaire

[...] A la conquête du badge magique | Les parenthèses de L'Atelier parentheses.atelier.fr/culture-loisirs/article/a-la-conquete-du-badge-magique – view page – cached La journée commençait bien. Le soleil resplendissait dans un ciel éclatant, illuminant les feuilles des arbres, et me faisant prendre conscience que Tweets about this link Topsy.Data.Twitter.User['ateliernetwork'] = {"location":"","photo":"http://a3.twimg.com/profile_images/381048055/oeil_atelier_web_normal.png","name":"Atelier Network","url":"http://twitter.com/ateliernetwork","nick":"ateliernetwork","description":"","influence":""}; ateliernetwork: “A la conquête du badge magique http://bit.ly/aQpLQb ” 3 hours ago view tweet retweet Filter tweets [...]

Soumis par Twitter Trackbacks for A la conquête du badge magique | Les (non vérifié) - le 09 avril 2010 à 20h20

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas