Le consommateur s'autonomise grâce à des applis de santé préventives

Par 13 juin 2012 Laisser un commentaire
mobile et stéthoscope

Big Data et la gamification s'unissent pour créer Outside, une nouvelle application de santé de la start-up 100Plus. Outside analyse le style de vie, émet des prévisions et encourage les activités saines et amusantes, en guise de prévention.

 

Présentée pour la première fois au public au SXSW 2012 avec une application montrant aux utilisateurs l'impact de leur consommation d’alcool, la start-up de santé 100Plus est sur le point de lancer une application ludique bien plus expansive. La première application, 100Proof, identifie dans les données de l'utilisateur combien de boissons il a consommées, croise ces données avec les moyennes nationales et celles des festivals et lui annonce le nombre d'heures de vie que cela lui a coûté ainsi que des idées d'exercices pouvant mitiger le dommage causé. Le prochain projet, appelé Outside, sera également alimenté par des bases de données de santé pour prédire la durée de vie et l'apparition possible de maladies, tout en proposant aux utilisateurs des moyens d'améliorer leur lot en utilisant les mécaniques du jeu pour les encourager à changer de comportement.

Un jeu addictif censé renforcer les comportements préventifs

Cette application d’automesure est centrée sur le consommateur et vise à le responsabiliser au long terme. Au cours de l'année passée, cette tendance discrète d’autonomisation du consommateur est devenue une force motrice pour les services liés à la santé et s'étend à d'autres domaines. Une connaissance de son propre état de santé basée sur des chiffres alimente ces applications, et avec 100Plus, elles montrent aux utilisateurs leur passé, leur présent et leur futur potentiel en comparant leur mode de vie et leurs choix avec « des sets de données publiques de CDC et HealthData.gov ainsi que 24 millions d'enregistrements rendus anonymes de chez Practice Fusion (un service d'informations électroniques sur la santé basé sur le Web) pour prévoir la santé de l'utilisateur », comme l'explique Fast Company.

L’autonomisation du consommateur pourrait affecter l’industrie de la santé

L'application permet aux utilisateurs d'afficher leurs forces, de faire des requêtes et de sortir. Comme l'objectif d'Outside est d'améliorer les comportements et d'encourager les gens à changer, il ôte une grande part du fardeau de la responsabilité du médecin et de la médecine qu'il transfère sur la prévention : amélioration de l'alimentation, des exercices et de la qualité de vie. Que la nouvelle application, dans laquelle a investi Peter Thiel, soit acceptée par le public ou non, ce type de présence est appelé à se développer. Quant à son impact sur le secteur de la santé, l’objectif est également, à grande échelle, de réduire le coût pour les consommateurs, pour les employés et pour les fournisseurs. Une santé durable grâce à ce nouveau système peut même pousser les praticiens à intégrer ces applications ou d'autres techniques de jeu similaires dans leurs conseils de prévention aux patients.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas