Les consommateurs attendent de l'engagement du côté des entreprises

Par 21 décembre 2011
RSE money

Les pratiques en matière de développement durable et social prennent une place importante dans les décisions d'achat des individus. Des éléments à mettre en valeur dans la communication des sociétés.

Les consommateurs s'intéressent de plus en plus à la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Une étude menée conjointement par Echo et Cone Communications montre ainsi que 94% d'entre eux estiment que les sociétés doivent analyser et faire évoluer leurs pratiques dans une optique de développement social et durable, mais surtout doivent les informer. Un objectif qui peut être facilité par l'utilisation des nouvelles technologies. "Les gens veulent avoir accès à une vision claire de l'impact environnemental de ce que font les entreprises, qui ont tout intérêt à communiquer sur le sujet si elles sont responsables", explique à L'Atelier Sofiann Yousfi Monod, responsable développement durable chez D2SI.

De nouveaux vecteurs de communication

Cela peut passer par des applications sur téléphones renvoyant vers des bases de données en ligne évaluant l'impact écologique de chaque produit, par exemple. Difficile également de se passer des réseaux sociaux, devenus incontournables pour informer le consommateur. "Le mode de propagation est beaucoup plus rapide que sur les médias traditionnels", explique le consultant. "L'interactivité accrue avec les clients permet de véhiculer plus facilement des messages et de créer un lien avec eux". Une donnée à considérer pour les sociétés puisque les utilisateurs sont très actifs sur ces plates-formes : 32% y ont déjà laissé des commentaires concernant la RSE d'une entreprise. De plus, ils sont 94% à déclarer qu'ils seraient prêts à privilégier des marques respectant des principes sociaux et environnementaux à prix et à qualité égale. Un impact environnemental positif représente donc une vraie valeur ajoutée pour une firme, que ce soit auprès de ses clients ou de ses fournisseurs.

Développement durable et engagement en entreprise

Mais si les nouvelles technologies peuvent aider les sociétés à mieux communiquer, elles servent également à modifier le comportement des employés dans ces optiques de développement. Après les avoir sensibilisés sur ces thématiques, des outils peuvent voir le jour en conséquence. "Les sociétés utilisent des infrastructures qui consomment moins, passent au virtuel plutôt qu'au papier. On peut également penser à des dispositifs pour la mise en veille automatique des ordinateurs ou le contrôle de la température des serveurs", continue Sofiann Yousfi Monod. Toutefois, devenir éco-responsable ne suffit plus. Les consommateurs veulent voir les entreprises s'engager sur des terrains sociaux avec la mise en place de projets de mécénat de compétences ou associatifs. 93% privilégieraient des produits issus de sociétés qui défendent des causes. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas