Des consommateurs pas forcément prêts à passer au très haut débit

Par 23 novembre 2010 1 commentaire
une boxe Internet

Les avantages de la technologie ne sont pas perçus d'un large pourcentage d'internautes, qui ne comprennent pas ce que cela changera dans leur consommation du web. Ce qui implique une plus grande communication de la part des fournisseurs.

Si le très haut débit est souvent présenté comme le moyen de faire face à une explosion du trafic, cela ne veut pas dire que les consommateurs en ont conscience. Selon Analysys Mason, 40 % des internautes européens et américains interrogés déclarent qu'en disposer ne modifiera pas leurs usages actuels du web. Par ailleurs, de nombreux individus ne considèrent pas que la mise en place de tels réseaux se répercute concrètement par un changement significatif sur les types d'applications qu'ils utilisent. D'où la nécessité pour les fournisseurs de services de bien informer les utilisateurs sur les bénéfices de la technologie pour en stimuler l'adoption.

Un manque de visibilité quant aux possibilités qu'offre le haut débit

"Les consommateurs ne sont pas encore conscients des nouvelles applications et des usages que cette technologie mettra à leur disposition", expliquent les responsables de l'étude. Pour autant, le nombre croissant d'appareils connectés, en créant davantage d'occasions de se rendre sur Internet, augmentent la consommation de bande passante. "Une hausse que l'infrastructure existante ne pourra satisfaire", ajoutent-ils. En outre, de nombreux consommateurs ont d'ores et déjà indiqué que le partage de leur connexion avec d'autres personnes dans leur habitat impacte négativement sur la qualité de leur expérience sur la Toile.

Mettre en avant l'aspect positif en fonction des attentes de chacun

"20 % d'entre eux préconisent une connexion de 100Mbit par seconde pour se connecter à plusieurs sur une même ligne sans être pénalisés". Les spécialistes recommandent aux fournisseurs de segmenter le marché afin de rendre visibles les avantages du haut débit en fonction des attentes et de l'utilisation bien particulière de chacun. Et de mettre en valeur l'impact positif du haut débit sur la qualité de l'expérience online des utilisateurs. L'étude a été menée auprès de 6000 consommateurs résidant en Europe (France, Allemagne, Pologne, Espagne, Royaume-Uni) et aux Etats-Unis.

Haut de page

1 Commentaire

Normal les FAI ne savent pas communiquer et ne savent proposer que de la vidéo à la demande alors qu'il y a plein d'autres possibilités d'usages ! Ne parlons même pas du fait qu'ils ne veulent pas investir !
Il faut dire aussi que de ne tabler que sur la Fibre, ce qui veux dire retour sur investissement très longs vu les temps de mise en œuvre, ne doit pas les enchanter avec leurs objectifs de courte vue !
Alors même que la stratégie pour le très haut débit est ailleurs !

Soumis par LeSemeurDe - le 23 novembre 2010 à 15h06

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas