Les consommateurs singapouriens à l’assaut des services de communication unifiée

Par 10 juillet 2013
asie telecom

De nouveaux usages de messagerie sont en train d’émerger en Asie du sud-ouest, où les utilisateurs de smartphones ont envie d’avoir à la fois les services traditionnels et les OTT sur une seule et unique plateforme.

Avec la popularité grandissante des applications de messagerie instantanée, telles que WhatsApp, Viber ou encore Wechat,  les usages des consommateurs en termes de moyens de communication évoluent constamment. Déjà l’an dernier, le trafic via des applications a dépassé pour la première fois celui des SMS traditionnels à l’échelle internationale, selon la firme de recherche Informa. Les Singapouriens, quant à eux, combinent chaque jour plusieurs types de services de messagerie, y compris les SMS, les MMS et les OTT (l’abréviation de Over The Top, qui désigne des sociétés de services qui utilisent l’Internet pour imposer des services Telecom), révèle une nouvelle étude de Acision, leader mondial de la messagerie mobile.

Un marché, désireux des expériences riches en messagerie

Ainsi, 67% des singapouriens interrogés déclarent une dépendance à l’égard des services des OTT, car ceux-ci permettent de partager des fichiers d’images et des vidéos à un coût minime, sinon zéro. Toutefois, 69% des interviewés disent qu’ils ont encore besoin de SMS pour des raisons de fiabilité et de facilité. De même, 85% sont intéressés par des services de communication unifiée propriétaire, à condition que ceux-ci soient proposés au juste prix. Connus sous l’appellation des « Rich Communication Services » et remarquables par leur interopérabilité, ils permettent de marier les communications vocales, le texte et la visiophonie avec la possibilité de passer de l’un à l’autre dans la même conversation.

Une nouvelle opportunité pour les opérateurs

Ces chiffres indiquent clairement que les consommateurs singapouriens recherchent une riche expérience omniprésente des messageries sur une plateforme unique, qui réunit à la fois les fonctions des sms, des mms, des messageries instantanées et sociales ainsi que des partages des fichiers audiovisuels. « Aujourd’hui, dans la région, il n’existe pas encore de service de ce genre. C’est une réelle opportunité pour les opérateurs » souligne Michael Frausing, vice-président et directeur général d’Acision Asie-Pacifique. «Non seulement les opérateurs peuvent fournir à leurs abonnés un service à valeur ajoutée, mais en plus, les analyses des données des utilisateurs  à travers les réseaux rapporteront des revenus supplémentaires. » conclut-il.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas