Consommation collaborative : les entreprises traditionnelles françaises en retard ?

Par 07 juin 2013 1 commentaire
barter

Le partage, la sociabilité, la proximité ainsi que la responsabilité sont les maîtres mots pour bien intégrer l’économie collaborative au sein des entreprises.

L’essor de l’économie collaborative fait émerger dans la société les notions du partage, de la sociabilité, de proximité et ainsi que de la responsabilité. Reste que pour le moment, le mouvement est surtout l'apanage de jeunes acteurs, qui entrent sur le marché en proposant des solutions dédiées. Pour les entreprises traditionnelles, cette manière d'envisager les choses n'est encore souvent pas étudiée. Pourtant, pour certains observateurs comme le groupe Altimeter, qui publiait une étude sur le sujet, beaucoup seront impactées si le modèle continue de se développer. Elles auraient ainsi tout intérêt à commencer à repenser leurs structures manageriales et pour certaines adapter leurs modèles économiques. Si certaines entreprises en France ont déjà pris des initiatives dans ce sens, il n’y a pas encore eu une prise de conscience nécessaire du phénomène au sein des grands groupes, selon Edouard Dumortier, co-fondateur d’Ilokyou et auteur du livre blanc “L’avènement de la consommation collaborative, quel modèle économique en France en 2030?”

La majorité des entreprises françaises n’ont pas compris l’importance du phénomène

Selon lui, faute de comprendre la portée de ce dynamise collaboratif, les entreprises traditionnelles françaises dans leur majorité apportent des réponses en inadéquation avec les attentes de leurs clients. « Car, au lieu d’acheter moins cher, les consommateurs veulent acheter mieux, c’est-à-dire, des produits durables et surtout responsables » observe-t-il.  « Il est donc temps de passer de la logique de l’unité vendue à celle de l’unité utilisée ». Pour Jeremiah Owyang, auteur du rapport “Corporations must join the Collaborative Economy “et intervenant à la conférence sur le sujet lors de l’événement Le Web à Londres, il faudrait carrément instaurer une nouvelle culture d’entreprise à l’ère de l’économie collaborative et de l’hyper-connectivité. Il estime que pour que l’économie collaborative s’intègre dans la chaîne de valeur des entreprise, celles-ci doivent apprendre à lâcher prise, à oser lancer des initiatives. Cela implique une approche plus ouverte et transparente au sein des équipes du management et une approche orientée vers l’humain.

Les modèles d’intégration de l’économie collaborative au sein d’entreprises

Parallèlement, on constate que certaines entreprises françaises se mettent au rythme de cette nouvelle forme d’économie, à l’image des constructeurs automobiles qui créent des plateformes d’auto-partage ou bien d’Ikea France qui songe à généraliser des marchés de location pour ses propres gammes de produits. En France, le Groupe La Poste intègre le concept collaboratif sur plusieurs niveaux, à l’intérieur de l’entreprise, avec ses partenaires comme avec ses clients. Afin d’optimiser les ressources, il a développé une plateforme de covoiturage interne et une activité de collecte de papiers de bureaux avec des PME partenaires. « Nous sommes en train de recenser toutes les capacités excédentaires du groupe afin d’en faire quelque chose d’utiles » affirme Anthony Deydier, chef de projet innovation marketing pour le groupe. "Nous réfléchissons également à la pérennisation de la consommation collaborative en apportant des services supplémentaires à nos consommateurs", rajoute-il. En effet, La Poste a créé un service gratuit de certification d’identité pour éviter les fraudes sur les sites collaboratifs. Celui-ci prend la forme d’une carte d’identité virtuelle qui certifie l’identité réelle d’un individu (après vérification préalable par la Poste d’une pièce d’identité de celui-ci) et qui peut être diffusée sur le profil des individus souhaitant partager ou échanger des produits. Intitulée, L’Identité Numérique, cette initiative apporte une réponse concrète aux soucis liés aux risques de fraudes et à l’anonymat des utilisateurs. Quelques exemples parmi d'autres qui laissent présager d'autres !

Haut de page

1 Commentaire

Recevez tous nos voeux pour cette nouvelle année..
En 2014 que diriez vous d'un petit coup de main ?
Rendez-vous vite sur www.merci-de-rien.com !

Soumis par aymkilaux (non vérifié) - le 06 janvier 2014 à 17h01

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas