La consommation d'énergie est une affaire de réseaux

Par 25 septembre 2008
Mots-clés : Smart city, Europe

L'opérateur historique allemand et un équipementier français s'unissent pour donner aux habitants de Friedrichshafen des compteurs électriques intelligents.

Alcatel-Lucent et Deutsche Telekom lancent un projet baptisé TWF:CleverZahler, avec le fournisseur local Technische Werke Friedrichshafen. Ce pilote consiste à mettre en place des compteurs intelligents destinés à calculer la consommation d'énergie des ménages de la ville de Friedrichshafen. Environ un millier de ses systèmes seront distribués dans sept cents foyers d'ici à juin 2009. Bref, les testeurs visualiseront leur consommation de gaz et d'électricité à travers une interface web. Il faut tout de même disposer d'une connexion Internet de type DSL. Il est autorisé de lancer des mesures immédiates de sa consommation.
Mieux consommer, mieux fournir
L'utilisateur peut aussi la regarder sur des périodes préprogrammées (heure, jour, mois). Le fournisseur, lui, a des données rafraîchies toutes les quinze minutes. Le but de l'expérimentation est simple : il s'agit bien évidemment d'aider les habitants à consommer moins, ou tout du moins à savoir comment ils consomment. Du côté de l'offre, cela autorisera une meilleure planification, mais aussi pourquoi pas de motiver financièrement les clients afin qu'ils adaptent leur demande. DT s'occupera de l'administration du réseau et de la gestion des données, alors qu'Alcatel-Lucent fournira la partie matérielle.
Une ville privilégiée
Un autre partenaire, Bittner & Krull, a conçu lui l'intelligence derrière le compteur. A noter que cette ville entre Stuttgart et Zurich bénéficie d'un statut particulier. Elle est baptisée T-City depuis 2006, pour rappeler T-System, du nom de la filiale de services de l'opérateur Allemand. En effet, cette année là, Deutsche Telekom l'a choisi comme ville test. Dans T-city, l'opérateur veut "améliorer la qualité de vie des citoyens via l'installation de projets informatiques et télécom qui mettent en jeu des technologies innovantes". A noter que Microsoft est également sur le créneau. Et nous n'oublions pas Violet, avec son Nabaztag qui surveille la consommation des clients de Poweo.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas