Le consortium Blue se retire des enchères UMTS italiennes

Par 23 octobre 2000
Mots-clés : Digital Working

Faute d’un accord entre BT et la famille Benetton, actionnaires du consortium Blue, ce dernier a renoncé à obtenir une licence de téléphonie mobile de nouvelle génération en Italie. Du coup, le gouv...

Faute d’un accord entre BT et la famille Benetton, actionnaires du
consortium Blue, ce dernier a renoncé à obtenir une licence de téléphonie
mobile de nouvelle génération en Italie. Du coup, le gouvernement italien
a interrompu hier les enchères, puisque seuls cinq candidats restaient en
lice pour cinq licences.
Pour les cinq licences, l ‘Etat Italien ne devrait récupérer que près de
12,16 milliards d’euros, contre une estimation des experts de 25
milliards.
Les enchères italiennes devraient rapporter au total 13,8 milliards
d’euros, puisque les deux nouveaux entrants, le consortium Andala et Ipse
2000 paieront une somme supplémentaire de 1,65 milliard d’euros pour
acquérir de nouvelles fréquences.
Ayant confirmé l’attribution des cinq licences, le gouvernement a décidé,
par ailleurs, de faire saisir la caution versée par Blu de 2,1 milliards.
Il se réserve aussi le droit d’engager des poursuites judiciaires.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 24/10/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas