La consumérisation, responsable de l'obsolescence des infrastructures réseaux ?

Par 29 juin 2012
Forêt d'ordinateurs

Le fait d'amener ses propres appareils pour travailler, la mobilité mais aussi la vidéo et la virtualisation du poste de travail, fragiliseraient les réseaux internes des entreprises, qui n'arriveraient pas à suivre ces évolutions.

Si la technologie demande à la direction informatique de bien repenser son métier, un rapport* publié par Dimension Data montrerait que presque la moitié des réseaux d’entreprises (45%) dans le monde serait obsolète d’ici 5 ans. Les raisons invoquées ? Les tendances technologiques du Bring your own device consistant à apporter son propre matériel, la vidéo, la virtualisation du poste de travail ainsi que la mobilité réduiraient l’espérance de vie de ces réseaux. En effet, les entreprises n’arriveraient pas à suivre ces évolutions technologiques et surtout, les dispositifs utilisés seraient vulnérables.

L'architecture interne ne suit pas

En effet, les deux tiers de tous les appareils évalués en 2011 ont révélé au moins une faille de sécurité. Si la vulnérabilité des appareils est importante, elle est relativement stable par rapport à 2011 avec 73%. L’authentification serait la plus faille préoccupante avec 13,6% des violations sur appareils connectés en 2012 comparé au 9,3% en 2011. L’introduction de nouvelles technologies au sein des entreprises a évolué tellement rapidement que ces dernières n’ont pas pris toute la mesure pour les intégrer. Cela nécessite une amélioration de l’architecture de l’organisation. Aussi, seulement 18% des entreprises seraient capables de soutenir correctement ces technologies.

Faire attention au cycle de l'obsolescence

Les Etats-Unis et la région Moyen-Orient/Afrique seraient les zones où les appareils seraient les plus vulnérables avec respectivement 85% et 89% en hausse de +20 points et +5 points par rapport à 2011.  Mais il faut aussi considérer que les fournisseurs de ces appareils ont leur part de responsabilité puisqu’ils ont fait entrer leur produit dans le cycle de l’obsolescence. En effet, un appareil a été pensé avec une vie de durée limitée et les entreprises doivent déterminer l’impact de ce cycle de vie sur leur réseau en privilégiant les architectures longue-durée, en considérant les risques, les coûts et les facteurs stratégiques.

* Network Barometer Report 2012, Dimension Data

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas