Le contenu des smartphones se gère sur les serveurs de l'entreprise

Par 19 janvier 2010
Mots-clés : Smart city

La plate-forme de MobileIron permet de sauvegarder l'ensemble des données présentes sur les ordiphones des collaborateurs sur des serveurs dédiés. Et d'en surveiller l'accès et l'utilisation en temps réel.

Le succès croissant des smartphones en entreprise pose un double problème aux services informatiques : leurs fonctions proches de celles d'ordinateurs font que les collaborateurs y stockent désormais des données confidentielles. Or un téléphone se perd facilement. Deuxième écueil : il est difficile de contrôler l’usage qui est fait de ces appareils sensibles et coûteux. Pour permettre aux entreprises de contrôler ces flottes de smartphones, MobileIron propose une plate-forme de gestion à distance. Celle-ci est hébergée dans le centre de données de la société.Elle permet d’avoir un aperçu de l’ensemble des téléphones de l’entreprise et de leur utilisation (appels, données, SMS...). Mais elle donne surtout la possibilité d’agir directement et depuis un portail Internet sur les appareils et les données qu’ils contiennent.
Garder le contrôle sur les applications installées
Les administrateurs peuvent ainsi sauvegarder ces dernières sur leurs serveurs. En cas de perte de l’appareil, il est possible de localiser et bloquer celui-ci à distance. Et de transférer directement les données sur le nouveau smartphone. En cas de panne, le système fournit une assistance depuis la plate-forme. De même, les applications choisies par l’entreprise pourront être directement installées depuis la plate-forme. A l’inverse, l’installation de celles jugées non désirables sera interdite. Pour contrôler les coûts, les administrateurs peuvent également visualiser l’utilisation faite par les utilisateurs se rendant à l’étranger. L'intérêt : identifier et notifier en temps réel les auteurs de dépassements.
Une synchronisation permanente
La qualité du service peut être similairement évaluée. On peut ainsi identifier les endroits et les utilisateurs souffrant d’une mauvaise qualité de réception. L’utilisateur peut également effectuer certains réglages pour garantir le respect de sa vie privée. Toutes les modifications apportées sont effectuées d’abord sur les téléphones "virtuels" puis ceux-ci sont synchronisés avec les vrais smartphones grâce à un protocole spécialement développé. Pour accéder à distance aux données des cartes SIM des téléphones des collaborateurs, MobileIron utilise la technologie "over-the-air" ou OTA. La start-up a été sélectionnée par Network World comme l’une des 10 start-up à surveiller en 2010.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas