Sous-continent indien : les opérateurs se concentrent sur la data

Par 19 novembre 2010
Mots-clés : Smart city, Asie du Sud
un telephone mobile

Pour encourager la consommation de data, les opérateurs se lancent dans le développement d'applications dédiées à la musique, au divertissement et au contenu généré par l'utilisateur.

Les revenus provenant des données mobiles dans le sous-continent indien devraient atteindre les dix milliards de dollars d'ici 2015, note une étude de Juniper Research. Confirmant, comme sur un grand nombre de marchés, la montée de la data face à la voix en Inde. Cette croissance s'explique en grande partir par les efforts des opérateurs, qui multiplient les applications pour susciter la demande auprès des consommateurs. Cela en lançant des magasins d'applications sur le modèle d'Apple. "Cela augmente la quantité de contenus mis à disposition des utilisateurs, et par conséquent leur consommation et le montant de revenus générés", note Nitin Smitha, l'auteur de l'étude.

Compenser la baisse des appels vocaux  

Une stratégie dédiée à compenser la baisse du chiffre d'affaires provenant des appels vocaux. Pour le moment, c'est le secteur de la musique qui domine le marché. Mais ce sont "les contenus générés par les utilisateurs qui pourraient fournir le plus de revenus dans les quatre années à venir", estiment les consultants. Cela d'ici 2015. Il en est de même pour les contenus liés au divertissement, qui connaîtront une importante croissance.

Davantage de contenus mis à la disposition des utilisateurs

Cette croissance profite aussi du développement de la 3G dans le pays, même si "son adoption reste encore limitée à cause des coûts des appareils mobiles dernière génération", soulignent les spécialistes. Autres résultats de l'étude : les utilisateurs mobiles du sous-continent indien devraient dépasser les 814 millions en 2010 pour arriver à 1,3 milliards en 2015. Et c'est l'Inde qui affichera alors les plus hauts revenus dans ce marché, suivie par le Bangladesh.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas