Contrairement à d’autres secteurs, la santé numérique continue d’attirer l’investissement

Par 27 août 2013 Laisser un commentaire
santé numérique

Le rythme de l’innovation dans la santé numérique s’est accéléré au cours de 6 derniers mois. Des technologies axées sur les consommateurs sont particulièrement prisées par les investisseurs.

Malgré un ralentissement du financement général du capital-risque, les investissements dans les technologies de la santé numérique ont quant à eux continué à augmenter aux Etats-Unis. Au cours des 6 derniers mois, 1.12 milliards de dollars ont été injectés dans le secteur, soit un taux de croissance de 65%, comparé à la même période l’an dernier. L’étude menée par la société Mercom Capital Group, prévoit même que ce chiffre atteigne les 2 milliards d’ici la fin de l’année. Selon son PDG, l’initiative du gouvernement américain d’avoir ouvert des données publiques de santé a certainement contribué à l’essor de l’industrie.

Place aux technologies axées sur les consommateurs

Plus précisément, un virage important s’est opéré au cours du premier trimestre 2013, qui a vu le capital-risque investir davantage dans des technologies tournées vers les consommateurs (416 millions de dollars pour 112 offres) plutôt que celles axées sur les pratiques médicales (207 millions de dollars pour 56 offres). Des applications mobiles, des appareils portables, les capteurs et la surveillance à distance destinés aux consommateurs-patients représentent les investissements les plus importants. Ainsi, Proteus, un système qui fournit un retour d’information sur l’état de la santé de son utilisateur, est le grand gagnant avec 45 millions de dollars levés.

Le crowdfunding spécifique n’a pas tant de succès

Dans la même veine, un autre rapport publié cette fois par l’accélérateur Rock Health confirme la hausse du financement des startups de la santé numérique outre atlantique. De même, il précise que les grands thèmes, regroupant près de la moitié du financement, sont la télésurveillance des patients, l’analyse du big data lié à l’état de la santé, la digitalisation de l’administration à l’hôpital. Le rapport note également que malgré la popularité croissante du crowdfunding, les plateformes spécifiques à la santé n’ont pas acquis la même traction que les sites de crowdfunding généralistes.

 

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas