La Corée du Nord interdit le téléphone portable

Par 04 juin 2004
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

Quelle chance nous avons de pouvoir parler mobilité, WiFi, voix sur IP et tutti quanti…

Le pouvoir en place en Corée du Nord semblait se détendre un peu, ces dernières semaines. Il a successivement été question de nouvelles relations avec la Corée du Sud, de l’ouverture du pays à une négociation sur le nucléaire, de la libération d’anciens prisonniers japonais… et voici qu’aujourd’hui le soufflé retombe, avec une nouvelle interdiction (une de plus !) qui vient frapper les téléphones portables.

Autorisé dans le pays en novembre 2002, le téléphone mobile profitait jusqu’à présent d’un marché sur lequel de grands constructeurs comme Nokia ou Motorola avaient pu s’introduire. C’est à l’occasion d’une rencontre intercoréenne à Pyonyang, la capitale nord-coréenne, qu’un responsable du régime a confirmé la réalité de cette interdiction et son application depuis le 25 mai.

Les motifs de cette mesure ne sont pas très clairs. Il s’agirait simplement d’une prise de conscience par le régime des dangers potentiels du téléphone portable, qui ouvre une fenêtre sur le monde occidental, représente des cultures étrangères, et pourrait corrompre ses citoyens. La Corée du Nord n’est pas le dernier régime stalinien au monde pour rien…

(Atelier groupe BNP Paribas - 04/06/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas