Corée du Sud: les abonnés mobiles opèrent un retour vers la 2G

Par 23 mai 2007
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

En Asie, la troisième génération des réseaux de téléphonie mobile ne convainc pas tout le monde. Selon la Korea Telecom Operators' Association, dans une étude relayée par le Korea Herald...

En Asie, la troisième génération des réseaux de téléphonie mobile ne convainc pas tout le monde. Selon la Korea Telecom Operators' Association, dans une étude relayée par le Korea Herald, 2 200 abonnés mobiles coréens ont résilié en avril 2007 leur abonnement pour opérer un retour vers... la 2G! Cette tendance ne cesse de prendre de l'ampleur, puisque les clients déçus étaient déjà 2 416 à se tourner de nouveau vers la 2G entre le 1er et le 17 mai dernier.
 
Principale raison de cette désertion: les services 3G proposés par les opérateurs ne seraient pas suffisamment convaincants. Et les fonctions telles que la visiophonie, le téléchargement rapide de musique et de vidéos ou encore l'amélioration des services d'itinérance (roaming) ne seraient pas jugés utiles. Voilà qui a de quoi inquiéter des opérateurs qui ont investi en masse dans ces nouveaux services!
 
"Je trouve que les services CDMA 2G, qui ont été nettement améliorés ces dix dernières années, sont suffisants", juge Kim Ji-yoon, un étudiant de 24 ans.
 
Bonne nouvelle cependant pour les opérateurs, la majorité des abonnés infidèles à la 3G reste chez son prestataire d'origine. Ainsi, 57% des clients déserteurs de KTF en avril et 96% de ceux de SKT ont conservé le même réseau.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 23/05/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas