La Corée du Sud apprend les bonnes manières à ses robots

Par 11 mai 2007
Mots-clés : Smart city

La présence de robots domestiques dans les foyers pourrait bientôt ne plus être seulement de la science-fiction. En Corée du Sud, par exemple, chaque foyer devrait accueillir un robot d'ici 10 ans...

La présence de robots domestiques dans les foyers pourrait bientôt ne plus être seulement de la science-fiction. En Corée du Sud, par exemple, chaque foyer devrait accueillir un robot d'ici 10 ans. Pour éviter que ces androïdes, toujours plus intelligents, n'abusent de leur pouvoir, le pays élabore actuellement un code de bonne conduite pour régir les rapports des robots avec les humains.
 
"Nous tablons sur une époque prochaine où des robots intellectuels pourront agir de leur propre gré. C'est pourquoi nous élaborons un code éthique sur le rôle et les capacités des robots", a souligné le ministère du Commerce coréen.
 
Le ministère a annoncé qu'une commission de 12 membres, composée de savants, de juristes et de médecins, travaillait actuellement à la conception de cette charte. Une série de règles devrait être mise sur pied d'ici la fin de l'année.
 
Celles-ci devraient s'inspirer des lois sur la robotique que l'écrivain de science-fiction Isaac Asimov avait énoncé il y a maintenant une soixantaine d'années. Selon lui, les androïdes devaient respecter 3 lois : l'interdiction de nuire aux humains, l'obéissance aux ordres donnés par des humains sauf si ceux-ci visent à porter préjudice à d'autres humains, et la protection de leur propre existence.
 
La présence de robots devrait devenir de plus en plus importante dans le pays qui souhaite entre autres choses, déployer des androïdes le long de sa frontière, réputée dangereuse, avec la Corée du Nord. La mise en place d'un code pourrait dès lors se révéler nécessaire. Ingénieux ou inquiétant ?
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 11/05/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas