Le corps humain devient un canal fiable de transmission de données

Par 07 mai 2013 Laisser un commentaire
Le corps humain devient un canal fiable de transmission de données

La communication sans fil sécurisée est essentielle dans de nombreuses entreprises pour empêcher la fuite des informations. Et si l'outil de transmission le plus sûr était le corps humain ?

L'individu lui-même serait-il la solution aux problèmes de sécurité et de fuites de données que rencontrent les canaux de communication ? C'est ce que pense en tout cas l'entreprise Microchip, fournisseur de solutions électroniques, qui estime plus précisément que le corps humain lui-même pourrait offrir la meilleure des alternatives. C'est pour cette raison que l'entreprise a développé "BodyCom", présenté lors du salon Embedded World en Allemagne, en février dernier. Cette technologie permet en effet au corps humain de servir de canal de communication et de transfert de données pour permettre l'activation d'un objet connecté. Pour cela, un simple appareil s'apparentant à un bipper envoie un signal à travers le corps d'un individu confirmant qu'il autorise la connexion.

Une technologie moins chère et qui consomme peu

Il s'agit en fait d'une technologie activée par un couplage capacitif avec le corps humain. Cela signifie que la personne qui possède le contrôleur central BodyCom touche un objet, et une fois ce contact établi, le BodyCom active une authentification pour utiliser des communications dites bidirectionnelles. La technologie de l'entreprise américaine pourrait être développée dans de nombreux scénarios. Des applications telles que le contrôle d'accès d'un bâtiment, le suivi de patients en milieu hospitalier ou même l'activation d'une arme à feu pourraient être envisagées. De plus, en éliminant la présence d'un émetteur et d'un récepteur sans fil, le Bodycom augmente l'autonomie des batteries et donc leur espérance de vie. Sa technologie exploite également les courants électriques qui sont transportés naturellement par le corps humain.

Le corps humain est un canal sécurisé

Pour les chercheurs, le corps humain pourrait être un outil imbattable en terme de sécurité, impossible à pirater. Car en effet, seul le détenteur du BodyCom peut utiliser l'objet touché. De plus le BodyCom permet d’éviter les "attaques par relais". Ces attaques sont réalisées par les voleurs lorsque ceux-ci tentent de faire croire à un véhicule sans clé (PKES), que son propriétaire se trouve à proximité pour permettre une ouverture. Or avec BodyCom, seule la personne authentifiée par le contrôleur central peut ouvrir le véhicule. Pour développer son innovation, Microchip a d'ores et déjà mis en vente le BodyCom sous forme de kit au prix de 149$.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas