La correction d'information ne change pas la perception des internautes

Par 28 janvier 2013 2 commentaires
information

Une information fausse et corrigée instantanément sur internet ne la rendrait pas moins crédible aux yeux de l'internaute.

La possibilité pour tout individu de poster une information sur le net, et ce quel que soit le canal utilisé, fait que l'internaute peut être à tout moment confronté à des informations erronées, que ce soit ou non la volonté de l'auteur. Pour cela, nombre de logiciels, tels que Dispute Finder, ont été mis au point par des scientifiques afin de permettre une correction instantanée de ce genre de fausses informations. Toutefois, qu'en est-il de l'efficacité de tels outils quant à la perception de l'internaute ? Selon deux chercheurs de l'université d'état l'Ohio, R. Kelly Garrett et Brian E. Weeks, la correction n'aurait que peu à voir avec ce que croit ou non l'internaute, tout dépendrait de sa disposition à croire l'information avant de la lire. Et pour étayer leur propos, les chercheurs ont décidé d'analyser la réaction d'individus à la correction d'informations médicales.

Lecture d'informations fausses, corrigées ou non

Ainsi, ils ont proposé à des personnes une page d'informations concernant l'usage de dossiers médicaux électronique, en vérifiant au préalable que ce thème soit sujet à divergence d'opinions entre les intervenants. Selon la page d'information, les individus se voyaient confrontés à des informations réelles et correctes, soit avec des informations corrigées et mises en évidence par l'usage de l'italique, de la couleur rouge et par l'historique de la correction. D'autres recevaient la même page, sans les corrections, puis il leur était demandé d'effectuer une autre tâche et enfin de lire l'article corrigé. A la fin de l'expérience, il était demandé aux individus interrogés d'expliquer une notion automatiquement corrigée. En ressort que les individus préalablement en faveur des dossiers médicaux électronique se rappelaient de la correction alors que ceux contre s'en souvenaient moins bien.

De l'efficacité pour un objectif politique

Toutefois, les chercheurs affirment avoir quand même constaté l'utilité des technologies de correction d'informations. Mais plus que la correction effectuée après une première lecture de la part d'une personne, c'est la correction instantanée qui s'est révélée la plus efficace. L'intérêt de cette étude serait par contre politique. R. Kelly Garrett espère ainsi que "ces résultats permettront d'améliorer l'efficacité de ce genre d'outils afin de peut être changer un jour le fait qu'un Américain sur six croit encore que Barack Obama n'est pas né sur le sol américain".

Haut de page

2 Commentaires

Article intéressant, mais le style et les fautes ("A la fin de l'expérience, ils étaient demandé aux individus interrogés...") le desservent.

Soumis par chacam (non vérifié) - le 29 janvier 2013 à 11h18

Bonjour,

En effet, l'article contenait pas mal de coquilles. Normalement, elles ont été corrigées !
Merci de votre attention !
La Rédaction

Soumis par Mathilde Cristiani - le 29 janvier 2013 à 11h22

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas