Coupe du Monde : un nouveau sujet pour les pirates informatiques

Par 21 juin 2006

Toutes les occasions sont bonnes à prendre pour les pirates informatiques. Quelle occasion est alors plus propice que la coupe du monde de football qui rassemble tant d'internautes devant leurs...

Toutes les occasions sont bonnes à prendre pour les pirates informatiques. Quelle occasion est alors plus propice que la coupe du monde de football qui rassemble tant d'internautes devant leurs écrans de télévision et d'ordinateurs... L'éditeur de logiciels de sécurité Sophos met en garde contre un nouveau ver, le Sixem-A, qui tente de séduire les internautes avec des intitulés comme "Naked World Cup" (Coupe du monde nudiste) ou bien "Crazy soccer fans" (des fans de foot dingues).
 
Si l'internaute télécharge la pièce jointe de ce genre de mails, le ver infecte son ordinateur et désactive le logiciel de sécurité de l'ordinateur pour "se rediffuser vers d'autres adresses électroniques".
 
"Ce nouveau ver montre que tous les prétextes sont bons pour exploiter l’intérêt du public pour les matchs, dans le but d’infecter les réseaux d’entreprises", commente Annie Gay, Vice-Présidente de Sophos Europe Continentale, Moyen-Orient et Afrique.

"Il est très probable que d’autres criminels informatiques vont tenter d’en profiter au fur et à mesure de la compétition. Il est indispensable que les utilisateurs fassent preuve de lucidité et évitent ces pièges, s’ils ne veulent pas recevoir un carton rouge".
 
D'ailleurs Sophos n'est pas le seul éditeur à donner l'alarme ! WebSense Security Labs met également en garde contre un e-mail qui circule en ce moment et qui raconte l'histoire d'un groupe de supporters de football tué par des adolescents. La pièce jointe s'intitule "soccer_fans.jpg.exe". Ce fichier contient un cheval de Troie qui désactive les pare-feux de Windows et "télécharge un code de données à partir d'un autre site Web", explique Websense dans un communiqué.
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas - 21/06/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas