Courant porteur en ligne: Oxance met la clef sous la porte

Par 29 septembre 2006
Mots-clés : Smart city

Oxance, une des entreprises françaises pionnières du courant porteur en ligne (CPL) pour les professionnels, vient d'être placée en liquidation judiciaire. La...

Oxance, une des entreprises françaises pionnières du courant porteur en ligne (CPL) pour les professionnels, vient d'être placée en liquidation judiciaire. La société avait besoin d'un million d'euros pour poursuivre ses activités. Mais Oxance n'a pas réussi à trouver "un partenariat financier pour assurer son développement", annonce la page d'accueil du site Web de l'entreprise.
 
Créée en 2002, Oxance s'est spécialisée dans le courant porteur en ligne, une technologie qui offre la possibilité de faire transiter des données numériques via le réseau électrique pour que les postes en interne soient connectés entre eux. La société française recherchait un financement depuis la fin 2005.
 
En se concentrant sur le marché des professionnels, Oxance se positionnait sur un créneau difficile et devait en plus passer par un réseau d'installateurs pas forcément fiable. "Le réseau électrique des professionnels est trop complexe, les installateurs n'étaient pas assez compétents. La technologie est trop nouvelle", explique Joël Chotard, le fondateur d'Oxance.
 
Mais pour le moment, le CPL à destination des professionnels ne séduit pas vraiment. Et trop d'incertitudes planaient pour permettre à Oxance d'envisager un avenir radieux, la technologie du CPL n'étant pas encore assez développée pour pouvoir séduire des partenaires ou des capitaux-risqueurs. En outre, des problèmes de compatibilité existent entre les différentes technologies utilisées, ce qui soulève des doutes sur l'avenir des produits proposés par Oxance.
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas – 29/09/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas