Les courriels font grossir : adopter "l'e-mail free Friday"

Par 18 octobre 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

Le vendredi sans e-mail, parade à la prise de poids ? C'est ce que semblent penser certaines entreprises anglaises. L'e-mail est devenu le moyen de communication principal sur le lieu de travail...

Le vendredi sans e-mail, parade à la prise de poids ? C'est ce que semblent penser certaines entreprises anglaises. L'e-mail est devenu le moyen de communication principal sur le lieu de travail. Une étude récente a montré qu'en Angleterre, un tiers des employés admettent utiliser l'e-mail pour ne pas avoir à affronter la personne en face à face ou lors d'une conversation téléphonique.

Entre collègues séparés par une distance de cinq à dix mètres, l'e-mail reste le moyen de communication privilégié. En nous privant de ses mouvements de tous les jours, l'e-mail favorise la prise de poids. Sport English, une association anglaise qui vante les mérites et la nécessité de l'activité physique incite donc à mettre en place "l'e-mail free Friday" (vendredi sans e-mail).

Le management de Nestlé Rowntree est le premier à avoir pris des mesures. Quand ils ont réalisé que la plupart des employés qui travaillaient côte à côte en open space préféraient communiquer par e-mail que parler de vive voix, ils ont instauré le vendredi sans e-mail. Après le "casual Friday', où l'on ne s'habille plus aussi strictement que les autres jours de la semaine, le "e-mail free Friday" permet de réinstaurer un contact entre collègues.

Si l'on pense aux 35 milliards d'e-mails qui sont envoyés chaque jour dans le monde, on réalise que l'employé est confronté à une véritable surcharge informationnelle qui le déconcentre et le ralentit. Computer Associates avait forcé la main à ses employés. Les boîtes mails sont coupées une heure le matin et une heure l'après-midi pour obliger les gens à se parler.

Le vendredi sans e-mail n'est peut-être pas une solution à l'obésité mais, une fois de temps en temps, une coupure est bienvenue. Karl Cushing de Computer Weekly conseille notamment de faire un usage raisonnable du CC. Avant de valider l'envoi de votre email, réfléchissez encore, toutes les personnes que vous avez mises en copie sont-elle intéressées ?

(Atelier groupe BNP Paribas- 18/10/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas