Le courtage en ligne en Europe progresse fortement au premier semestre.

Par 15 août 2000
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon une étude réalisée par la banque JP Morgan, le nombre de comptes en ligne en Europe est passé de 1,36 million fin décembre à 2,89 millions fin juin 2000. Avec 1,55 million de comptes ouverts f...

Selon une étude réalisée par la banque JP Morgan, le nombre de comptes en
ligne en Europe est passé de 1,36 million fin décembre à 2,89 millions fin
juin 2000. Avec 1,55 million de comptes ouverts fin juin, soit une hausse
de 107 % par rapport au 31/12/1999, l'Allemagne arrive largement en tête.
Sa part de marché européen atteint désormais 54 %.
Viennent ensuite, la Suède et la France avec chacun 310 000 comptes et
une part de marché de 11 %. Le Royaume-Uni arrive après avec 200 000
comptes, suivi des Pays-Bas (180 000 comptes), de l'Italie (150 000
comptes) de l'Espagne (110 000 comptes), et de la Suisse (80 000 comptes).
L'Italie est le pays qui enregistre la plus forte croissance (+ 275 %).
Selon les analystes de JP Morgan, le coût d'un ordre passé via un courtier
en ligne, en tenant compte du droit de timbre, est trois à cinq fois plus
élevé en Grande Bretagne qu'en Europe continentale.
Sur plus de 120 courtiers en ligne recensés en Europe, cinq seulement
dominent le marché avec une part de 57 % (Consors, Comdirect, DAB,
Brockerage 24 et Bipop-Entrium).
En France, e-cortal arrive en tête du Top 5, devant Fimatex, ConSors,
Selftrade et Ferri Online.
(à lire notamment l'article de deux pages de La Tribune du 16/08 sur le
sujet).
(Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 16/08/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas