Couverture mobile robuste pour trains très grande vitesse chinois

Par 16 septembre 2008

La Chine veut les trains les plus rapides du monde, et qu'ils soient équipés des technologies dernier cri. Elle s'offre une couverture mobile sans interruption ni interférence pour la liaison Pékin-Tianjin.

En août, la Chine inaugurait le Pékin-Tianjin Intercity Rail, le premier réseau de trains à très grande vitesse, capable de faire circuler des véhicules à plus de trois cent cinquante kilomètres heure sur les cent vingt kilomètres de la ligne. Autant dire que fournir une couverture mobile stable est difficile à cette vitesse. C'est pour pallier ce problème que le fournisseur de solutions sans-fil Comba Telecom annonce avoir déployé une plate-forme permettant aux passagers de profiter de services voix et données sans interruption pendant leur voyage. Pour y parvenir, l'opérateur est parti du principe du relais.
Une réception sans interférences
C'est-à-dire qu'il a divisé son réseau en plusieurs sections, elles-mêmes réparties en cent vingt points de réception égrenés tout le long de l'itinéraire. Il dispose également d'une infrastructure en fibre qui, souligne le fournisseur, améliore la qualité de réception sans-fil, minimise les interférences et étend la portée de diffusion des ondes. "Nous avons réalisé plusieurs tests qui ont prouvé que les clients pouvaient désormais utiliser leur téléphone portable en toute tranquillité, notamment pour accéder au Web. De plus, notre solution s'adaptera facilement aux standards 3G quand ceux-ci seront généralisés", explique Tony Folk, président de Comba.
Du Tibet à la Chine
Pour l'opérateur, cette initiative n'est pas un galop d'essai. Il avait déjà proposé une couverture mobile sur le trajet Tibet-Qinghai et dans le métro de Shenzhen, en Chine. En Europe, c'est le Thalys qui s'est offert les services d'un consortium technologique pour assurer aux passagers une connexion sans-fil, à Internet cette fois, qui combine satellite, Wi-Fi et UMTS. A savoir : ce tronçon du réseau ferroviaire chinois est pour le moment le plus rapide au monde. D'autres itinéraires devraient être également déployés ces prochaines années.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas