Le coworking, avenir de l'entreprise traditionnelle ?

Par 19 janvier 2010 1 commentaire

Cela fait longtemps – au moins quatre mois – que je recherche une formation en management qui prenne en compte l'évolution de l'organisation des entreprises, ou tout du moins, qui la devance. Le but, arriver à gérer une entreprise en mode chef d'orchestre, ou pour faire moins artistique, en mode start-up. Car, de mon point de vue, c'est cela, la clef de la réussite des entreprises. Et donc à mon humble niveau, de ma réussite en temps que chef de projet Atelier média. Mais c'est complexe.

Même en demandant à des équivalents punks - oui, Lydia, c'est de vous que je parle - chez les spécialistes de l'accompagnement professionnel, les réponses sont désespérément classiques : ESSEC, Dauphine... Je ne doute pas de la qualité des formations qui y sont dispensées, mais elles restent éloignées du but : préparer l'entreprise de l'après, où un mini cadre comme moi, même à niveau hiérarchique déterminé comme supérieur à quelques un(e)s, devra composer avec des jeunes qui ne connaissent plus de la bonne vieille pyramide que celle de Gizeh, et qui ne suivront ma baguette (bois léger, en fibres de verre ou de carbone, terminée par un manche en forme de poire ou d'olive, habituellement en liège ou en bois )que s'ils se reconnaissent en mes valeurs et en mes éventuelles compétences. Et c'est finalement en discutant avec Nathanaël Sorin Richez. sur le fonctionnement de La Cantine et avec Miora Ranaivoarinosy de la Ruche que je me suis rendu compte que c'était eux, la clef (enfin, les clefs).

Des personnages pivots, qui n'exigent rien mais portent les projets en incarnant le lieu, la philosophie et les valeurs de ces espaces de coworking. Espace où l'on arrive à intégrer – et à défendre – naturellement des valeurs qui ne sont pas celles que l'on affiche habituellement, même si elles sont forcément intrinsèques. Des rêves de DRH, en somme. Donc, appel à la population des coach et des professionnels de l'accompagnement : s'il vous plait, trouvez donc les shèmes de Nathanaël et de Miora. C'est en partie de l'ADN de leur compétence que l'on pourra créer des cadres dignes des générations Y. Ouais, même que.

(*) Vergnaud : l'organisation invariante de la conduite pour une classe donnée de situations

Haut de page

1 Commentaire

[...] Le coworking, avenir de l’entreprise traditionnelle ? | Les parenthèses de L'Atelier parentheses.atelier.fr/social/article/le-coworking-avenir-de-lentreprise-traditionnelle – view page – cached Cela fait longtemps – au moins quatre mois – que je recherche une formation en management qui prenne en compte l'évolution de l'organisation des [...]

Soumis par Twitter Trackbacks for Le coworking, avenir de l’entreprise (non vérifié) - le 20 janvier 2010 à 06h53

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas