La création d'applications mobiles entre dans l'ère du Telco 2.0

Par 03 mars 2009
Mots-clés : Smart city

Opuce propose à tout utilisateur de créer lui-même des applications qui combinent technologies web et services télécoms. Celles-ci sont ensuite mises à disposition de la communauté, qui peut les utiliser contre rémunération.

Comme Elephant Platform, le projet Opuce souhaite ouvrir au plus grand nombre la création d'applications pour mobiles. Par grand nombre, on entend même les personnes sans compétences techniques particulières. Sauf que les applications qui seront mises au point combineront technologies Internet - messagerie instantanée, email, Google maps... - et services offerts par les opérateurs de télécommunications - SMS, MMS, répondeur, etc. Les responsables du projet appellent cette hybridation le Telco 2.0. Les personnes se créeront ainsi des applications personnalisées capables de leur apporter des services équivalents de ceux dont ils bénéficient déjà sur la Toile. Mais cette fois, ils le feront pour des supports propres au mobile.
Des infos Google maps par SMS
Par exemple, un utilisateur pourra programmer un service combinant les solutions de géolocalisation de Google maps avec la fonction SMS pour recevoir une alerte quand il sera à proximité d'une maison à vendre susceptible de l'intéresser. Le concept étant déclinable à volonté. Une entreprise aura ainsi la possibilité de développer des solutions en interne pour informer ou gérer ses salariés. L'application, une fois développée, s'ajoute à l'offre de la plate-forme et peut être téléchargée par ses membres. Pour rendre possible la création de ces applications hybrides, Opuce utilise des API classiques et d'autres qui intègrent des services télécoms. Ces interfaces de programmation applicatives peuvent ensuite être combinées pour créer les services voulus.
Vers la mise au point d'un business model
"Avec cette démarche, les utilisateurs accèdent à la face publique du web. Le reste est toujours contrôlé et sécurisé par les opérateurs", explique Alberto Leon Martin, coordinateur du projet. Selon ses responsables, l'un des intérêts de cette initiative de création basée sur la collaboration est qu'elle aidera à mettre au point des applications répondant avec exactitude aux besoins des utilisateurs. Opuce est achevée au niveau technique et plusieurs tests ont déjà été réalisés. Les responsables du projet cherchent désormais à la commercialiser. "Le scénario qui nous plaît le plus est celui du partage de revenus générés par une application entre son créateur et l'opérateur", note Alberto Leon Martin. C'est Telefonica I+D qui dirige le projet.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas