Création d'une source de lumière à l'échelle nanométrique

Par 04 juillet 2007

Des chercheurs de l'université de Berkeley viennent de créer une technique permettant de générer de la lumière à l'échelle nanométrique...

Des chercheurs de l’université de Berkeley viennent de créer une technique permettant de générer de la lumière à l’échelle nanométrique. 
 
Bientôt de nouvelles innovations dans l'imagerie médicale et la cryptographie? C’est ce que l’on peut espérer au vu de l’avancement des recherches à Berkeley sur la maîtrise de la lumière à l’échelle nanométrique. Les équipes de cette université de Californie viennent d’annoncer la création d’une technique permettant de générer des sources de lumière avec des nanoparticules.
 
Une lumière visible à l’échelle nano
 
Les principales avancées de cette innovation tiendraient dans le fait que la lumière ainsi générée est visible et son intensité modulable. « Sur la base de nos recherches sur les nanoparticules, nous avons développé la première source de lumière visible, modifiable et adaptée à un environnement physiologique » a indiqué Peidong Yang, l’un des chercheurs impliqué dans ce projet. Des applications de cette nouvelle technique pourraient émerger dans des domaines aussi divers que la microscopie, la cryptographie ou encore l’informatique.   
 
Une innovation à fort potentiel
 
Les potentialités de ces nanoparticules lumineuses seraient légion d’après les chercheurs du laboratoire de Berkeley. A l’échelle d’un organisme vivant, cette technique permettrait de visualiser une cellule tout en interagissant avec elle. Une véritable révolution pour les activités d’endoscopie. Par ailleurs, bénéficier d’une source de lumière nanométrique ouvrirait la voie à de nouvelles applications complémentaires de la microscopie actuelle. L’utilisation de la lumière comme vecteur de l’information est en ligne de mire. D’après le groupe de recherche américain : « remplacer les électrons par la lumière pour le transport de l’information permettrait de développer des ordinateurs et des réseaux mille fois plus rapides que ceux d’aujourd’hui ».     
 
A ce sujet lire aussi :

Les nanos ne sont plus invisibles (02/07/2007)

(Atelier groupe BNP Paribas – 04/07/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas