La criminalité dans les villes, repérable grâce aux images publiées sur le web

Par 27 août 2013 Laisser un commentaire
risk

Deux frères du Wisconsin viennent de faire breveter un système utilisant des informations visuelles en complément d’autres données pour générer le « profil criminel » d’un quartier.

L’utilisation d’images disponibles sur Internet et notamment celles issues du quadrillage millimétré de la surface du globe effectué par Google Street View pourrait servir à déterminer la qualité de vie et le taux de criminalité d’un quartier. C’est en tout cas ce que propose deux ingénieurs américains, les frères Dominic et Tom Trinko. Selon ceux-ci, des critères comme les graffitis visibles, les barreaux aux fenêtres, les traces de brûlures sur le sol ou encore l’espacement entre les maisons fourniraient un ensemble d’informations qui pourrait être utilisées afin de cartographier les zones de façon pertinente en fonction de leur criminalité.

Un ensemble de brevets pour une boite à outils mobile

Ainsi, les deux frères conçoivent cette technologie comme une boite à outils permettant de répondre aux difficultés inhérentes à la construction de modèle de données sur la criminalité. « Nous croyons que les gens qui visitent les villes inconnues ont besoin et veulent être renseignés sur les lieux où il existe des concentrations de la criminalité » déclara Trinko. Ceux-ci plaident donc pour la pertinence de leur modèle grâce à  l’utilisation d’une combinaison de données publiques et privées. Des cartographies seront ainsi établies et dotées de repères visuels. «L'homme s'appuie fortement sur des repères visuels pour évaluer les dangers probables dans son environnement. Il va de soi que des algorithmes peuvent être créés pour représenter ces mêmes sortes d'évaluations visuelles. Des données peuvent être superposées sur une autre série de statistiques pour construire la représentation la plus pertinente pour l’utilisateur ».

Une combinaison d’open data et de données privées en signe de véracité

C’est en fait un ensemble de recherches qui a permis l’invention du système, les deux frères ayant auparavant déposé 3 brevets relatifs à la propriété intellectuelle. Ce brevet sur les images en ligne suit le dépôt d’un premier, préalable, en Octobre 2012. Par ailleurs, cette invention a une visée mobile. En effet, le but de la société pouvant exploiter le brevet étant le développement de la cartographie de la criminalité pour les appareils de navigation GPS et les Smartphones. Et si la pertinence de l’invention restera à prouver à l’utilisation, le brevet déposé par les deux frères pourrait bien en tout cas raviver le spectre de Big Brother.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas