La crise aide au succès de l'e-commerce

Par 22 juin 2009
Mots-clés : Future of Retail

Avis aux investisseurs. Même dans un contexte économique difficile, les start-up qui décident de se lancer dans la vente en ligne ou sur le marché du jeu vidéo ont de fortes chances connaître le succès.

Malgré la crise il est des secteurs porteurs pour les entrepreneurs et les financiers désireux d'investir dans les jeunes pousses. D'après IBISWorld, spécialiste dans la recherche industrielle, le marché conjuguant e-commerce et enchères en ligne, ainsi que celui de la vente de jeux vidéo restent synonymes de croissance. Sur les neuf domaines cités dans le rapport, ces deux sont les seuls qui vont croître. Le cabinet d'analyse rappelle que l'industrie du e-commerce et des enchères en ligne nécessite un investissement de départ relativement faible.
E-commerce est le secteur le plus rentable
La mise oscillerait entre 12 000 et 260 000 dollars. Et en sus, pour un retour non négligeable : l'analyste prévoit une croissance annualisée pour ce premier marché de plus de 12 %, jusqu'en 2013. Ce phénomène est dû à la volonté des consommateurs Américains de faire des économies. Ils prennent plus de temps pour trouver des biens à de meilleurs prix, et estiment que ces prix modérés sont plus présents sur le web, aussi bien sur les sites de commerce classiques que sur les sites d'enchères. Ce facteur est favorisé par des améliorations techniques régulières que connaît le secteur. Les analystes pensent plus particulièrement au paiement avec des services comme PayPal, qui assurent des niveaux de sécurité élevés.
Suivi de la vente de jeux vidéos
En termes de rendement, la vente de jeux vidéo suit. Ce secteur demande en effet un investissement plus important. Et, d'après IBISWorld, il doit connaître un taux de croissance annualisé proche de 11 % pendant cinq ans. L'analyste explique cette bonne santé par l'engouement pour les consoles de jeux vidéo, dont le public s'est élargi. Autre facteur : la volonté des consommateurs de passer plus de temps à domicile. Dans les neuf autres secteurs cités comme lucratifs, on peut citer les services aux consommateurs comme le paysagisme ou l'aide aux personnes âgées. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas