Crise : les Américains optent pour la TV et le marketing tribal

Par 16 décembre 2009
Mots-clés : Smart city

Récession oblige, les utilisateurs penchent pour des supports de divertissement moins onéreux. La TV en sort du coup gagnante. Côté consommation, ils regardent de plus en plus les commentaires d'internautes avant d'acheter.

La crise a changé le comportement des Américains en matière de consommation des médias, note Deloitte. Le cabinet a dressé dans une étude une liste de ces tendances. La grande gagnante ? La télévision. Selon le sondage, en un an, le nombre de personnes définissant la TV comme son média de divertissement préféré a augmenté de 30 %. "La récession a augmenté la demande de divertissements depuis son domicile", note Ed Moran, directeur de l'innovation chez Deloitte. Contenus à la demande proposés par les enregistreurs numériques et visionnage de ses programmes favoris en ligne figurent en tête des usages favoris. Internet est du coup loin d'être oublié : plus de la moitié des personnes interrogées aimerait y accéder depuis son téléviseur.
Le marketing tribal a la cote
Ceci afin de pouvoir visualiser des vidéos et télécharger du contenu. "La généralisation des téléviseurs à écran plat permettant de se connecter à la Toile effacera toute frontière entre la télévision et Internet", poursuit Ed Moran. Toujours dans la lignée de dépenser moins et mieux, l'autre grande tendance est la hausse de ce que Deloitte appelle le marketing dit tribal. Plus de la moitié des utilisateurs explique ainsi que les classements, les commentaires et les recommandations des produits sur le web influent de plus en plus sur leur décision d'achat. En revanche, les consommateurs sont moins nombreux à cliquer sur les bannières et les annonces publicitaires, même si ces derniers sont adaptés à leurs besoins : une baisse de 20 % a été enregistrée en deux ans.
L'engouement pour des jeux vidéo
"Les consommateurs préfèrent les recommandations d'un groupe d'utilisateurs plutôt que celles d'une corporation", poursuit le responsable. "Les entreprises doivent évoluer et aller au-delà des techniques de marketing en ligne traditionnelles". Parmi les autres grandes lignes à retenir dans les habitudes de consommation des médias : un tiers des consommateurs interrogés annonce considérer son mobile comme l'un de ses supports favoris pour accéder à du contenu informationnel et du divertissement. Deloitte note également l'intérêt grandissant pour le shopping via ce même téléphone portable : 15 % de consommateurs ont déjà utilisé leur mobile pour faire des achats. Plus de deux milles personnes âgées entre 14 et 75 ans ont participé à l'étude.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas