Crise : Les Américains rognent sur les services mobiles

Par 20 mars 2009
Mots-clés : Smart city

Avec la récession économique, ces consommateurs sont prêts à faire des sacrifices sur le budget de téléphonie mobile, mais pas à le remettre totalement en cause.

Un américain sur cinq annonce avoir réduit l'utilisation de son téléphone portable dans les six derniers mois à cause de la perte ou de la peur de perdre son emploi et autres raisons financières. Comme près de 80 % des habitants des USA possèdent un téléphone portable, cela se chiffre en dizaines de millions de consommateurs. D'autres dizaines de millions sont prêtes à faire de même si le ralentissement de l'économie continue. Voici ce qui ressort d'une étude "The First Annual New Millennium Research Council Survey on Consumers, Cell Phones and the Economy". menée par l'Opinion Research Corporation.
Les téléphones à cartes prépayées comme alternative peu coûteuse
Des changements sont encore attendus dans les habitudes de consommation du grand public. Les abonnements téléphoniques sont les premiers touchés. Un quart des Américains est plus enclin aujourd'hui qu'il y a six mois à économiser sur sa facture téléphonique. Les consommateurs préfèrent passer sur des téléphones portables à cartes prépayées et évitent "les dépenses supplémentaires" (services, hors forfait etc.). Les deux tiers des utilisateurs de ce type de service mobile estiment économiser de l'argent par rapport à un téléphone fixe ou à un abonnement.
Un poste budgétaire à réduire
Les services payants (Internet, courriels et SMS), malgré la valeur que les sondés leur accordent, sont les premiers touchés par les restrictions budgétaires. Une personne sur cinq envisage ou a envisagé de réduire ses dépenses dans ces services. Et cette proportion atteint presque la moitié des personnes interrogées quand on leur demande d'envisager leur comportement dans le cas d'un ralentissement continu de l'économie. Très logiquement, l'étude souligne que les ménages gagnant plus de 100 000 dollars par an ne sont pas disposés à changer leurs habitudes dans le domaine.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas