La crise argentine a touché France Télécom et Telecom Italia

Par 03 avril 2002

Avec près de 3,3 milliards de dollars de dette, Telecom Argentina, opérateur historique de l’Argentine, est l’entreprise la plus endettée du pays. Subissant de plein fouet la crise économique ...

Avec près de 3,3 milliards de dollars de dette, Telecom Argentina, opérateur historique de l’Argentine, est l’entreprise la plus endettée du pays. Subissant de plein fouet la crise économique et monétaire de l’Argentine, le groupe Telecom Argentina a fait savoir hier qu’il n’est actuellement pas en mesure de rembourser sa dette à ses créanciers, excepté les taux d’intérêt. Afin d’honorer ses dettes, l’opérateur s’engage à proposer « un plan détaillé » afin de « restructurer tous ses engagements financiers… en temps opportun ». France Télécom et Telecom Italia sont actionnaires majoritaires (54,7 %) de Telecom Argentina via la holding Nortel Inversora. Lors de la présentation des résultats de France télécom, son président, Michel Bon, avait fait savoir que la restructuration de cette dette « s’achèvera par la perte de (leur) participation ».France Télécom a provisionné 360 millions pour mettre à zéro la valeur de ses participations dans le groupe. De son côté, Telecom Italia a déprécié sa participation dans Telecom Argentina par une provision de 406 millions. (Atelier BNP Paribas – 3/04/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas