Croissance durable pour la géolocalisation

Par 08 avril 2008
Mots-clés : Smart city

Les utilisateurs de mobiles vont contribuer plus fortement à l'essor du marché des services basés sur la localisation géographique de l'utilisateur.

La bonne santé du marché des services utilisant des technologies de géolocalisation est partie pour durer. Ces prestations attirent en effet de plus en plus les utilisateurs de systèmes sans-fil (abonnés mobiles ou internautes sur WiFi ou Wimax). C'est en tout cas ce qu'indique l’étude "Mobile Location Based Services" publiée par ABI Research. Les chiffres avancés par le cabinet d'analyse parlent d’eux-mêmes. Si ses estimations fixent à près de 500 millions de dollars le chiffre d’affaires global réalisé en 2007 sur le marché du service localisé, ce sont plus de 13 milliards qui devraient s’y échanger en 2013. Une croissance exponentielle qui devrait être principalement alimentée par le développement de l’offre sur les appareils mobiles intégrant les technologies GSM et WCDMA.
Navigation et entreprises stimulent le marché
Côté demande, c’est l’attrait croissant du public pour les fonctions de navigation qui devrait contribuer à renforcer la dynamique actuelle, explique le cabinet d’étude. "La navigation personnelle ainsi que les services aux entreprises devraient être les deux segments les plus rémunérateurs sur les cinq catégories de services localisés que nous avons répertoriés", indique Jamie Moss, analyste chez ABI. A eux seuls, ces deux types de prestations devraient générer respectivement quatre et six milliards de dollars à l’horizon 2013, précise-t-elle. A noter : l’étude anticipe l’évolution du marché des services de navigation, de localisation de personnes, des applications d’entreprise et de recherche géolocalisée.
Opportunité pour les fournisseurs de contenus
L’analyste ajoute : "ce qui est notable sur ce secteur des services localisés c’est que les informations des fournisseurs de contenus sont disponibles". L’étude souligne en effet que les marchés des diffuseurs d’informations géolocalisées - cartographique, automobile, télématique - sont d’ores et déjà établis. Pour ces derniers, le créneau des services basés sur la localisation représente ainsi une opportunité "d’importants revenus additionnels". Reste que l’essor de ce marché laisse planer la question du mode de distribution. Dans ce cadre, le cabinet américain préconise le développement d’une offre de données all inclusive intégrant d’emblée des services de localisation. Objectif : favoriser l’adoption par les utilisateurs mobiles. Second facteur de développement important, selon ABI : l’interopérabilité de ces services entre les différents réseaux.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas