Cyber-sécurité : un pavé clandestin venu des programmeurs de Microsoft

Par 17 avril 2000
Mots-clés : Smart city

En Août dernier, la messagerie Hotmail, tenue par Microsoft, était victime de piratage informatique. Le Wall Street Journal de vendredi dernier a révélé que des programmateurs de Microsoft se sont a...

En Août dernier, la messagerie Hotmail, tenue par Microsoft, était victime
de piratage informatique. Le Wall Street Journal de vendredi dernier a
révélé que des programmateurs de Microsoft se sont amusés à insérer un mot
de passe secret sur certains navigateurs Internet de Microsoft. Le mot de
passe est « les ingénieurs de Netscape sont des mauviettes ». En
l’utilisant, les pirates informatiques sont en mesure de passer outre la
sécurité de milliers de sites. Le mot de passe a été créé lors de la
confrontation de Microsoft avec le principal concurrent d’Internet
Explorer : Netscape. La blague n’a pas plu du tout à Microsoft qui doit
lui-même reconnaître une certaine « vulnérabilité » sur l’un de ces
programmes. La Tribune revient en détail sur cet événement en page 17 de
son quotidien, de même que Le Monde daté du dimanche-lundi. Il faut
ajouter que la défaillance ne concerne pas le système d’exploitation
Windows 2000, lancé après le mot de passe secret. Cette nouvelle faille
est une sorte de publicité gratuite pour Linux, système d’exploitation
ouvert où de tels mots de passe seraient presque immédiatement
identifiables par les milliers d’informaticiens qui l’utilisent.
(Jean de Chambure - Atelier BNP-Paribas - 17/04/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas