La cyberbanque se développe en France.

Par 04 décembre 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

L’offre Internet est encore peu développée en France. Bien que proposant une vitrine d’information, le Crédit du Nord, la Caisse d’Epargne Ile-de-France ne permettent pas à leurs clients d’accéder...

L’offre Internet est encore peu développée en France. Bien que proposant
une vitrine d’information, le Crédit du Nord, la Caisse d’Epargne
Ile-de-France ne permettent pas à leurs clients d’accéder à leurs comptes.
En revanche, même si la qualité des sites et les services proposés sont
inégaux, la cyberbanque est devenue réalité dans la plupart des autres
établissements.
Toutefois, bien que la rapidité et la facilité d’utilisation de ces sites
Internet soient réelles, les tarifs sont élevés. L’abonnement mensuel au
service Internet varie de 20 à 45 F par mois selon les banques, alors que
de nombreux serveurs Minitel sont accessibles sans aucun abonnement.
En raison de son coût, la cyberbanque convient surtout aux utilisations
fréquentes.
De plus, la plupart des sites Internet des banques permettent aux clients
de rapatrier leurs comptes sur leur micro-ordinateur grâce à un logiciel
de gestion comme Quicken ou Money.
Par ailleurs, les banques insistent particulièrement sur la sécurité de
leur site, comme le souligne Jean Luc Jacob du Crédit Mutuel du Nord “les
données sont cryptées selon les normes en vigueur en France”.
(La Tribune 04/12/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas