Les cybercitoyens américains vont chercher l'information à la source

Par 03 mai 2010
Mots-clés : Smart city

Les internautes américains sont nombreux à s'informer de la politique publique via le Net indique une étude du Pew Research Center. L'usage des médias sociaux favoriserait d'ailleurs l'intérêt de la politique pour les minorités.

Les agences gouvernementales américaines rendent de plus en plus accessibles leurs données - bilan économique, dépenses, avancées législatives…- sur Internet. Et d’après une étude du Pew Research Center, les internautes américains accueillent cette avancée avec beaucoup d’intérêt. Près de 40% des adultes connectés ont en effet déclaré être déjà allé consulter des informations sur les politiques publiques directement à leur source. Par exemple en regardant ce que le plan de relance fédéral doit servir à financer ou pour télécharger un texte législatif. « Les citoyens aiment utiliser Internet pour surveiller les activités du gouvernement et suivre la manière dont leurs impôts sont dépensés », indique le chercheur Aaron Smith. Une opération qu'ils effectuent apparemment avec succès puisque plus de la moitié des personnes s'étant rendus sur un site gouvernemental a déclaré avoir obtenu toutes les informations désirées.
Un internaute américain sur deux s’est déjà rendu un site gouvernemental
Les médias sociaux participent également au phénomène. Près du tiers des personnes interrogées ont déclaré utiliser le net social - blogs, twitter, alertes mail - pour rester informé des dernières nouvelles politiques. Et si l’on en croit l’étude, l’utilisation des médias sociaux comme vecteur d'information politique est spécialement apprécié par les minorités - hispaniques et afro-américaines - qui restaient jusqu'alors à la marge du point de vue de l’utilisation des services gouvernementaux en ligne. « Les médias sociaux avaient déjà fait évoluer les procédés par lesquels les Américains s'informaient dans la vie courante, ils sont maintenant en train de faire changer la manière dont les citoyens interagissent avec la politique », précise le chercheur.
Les médias sociaux : des lieux de débats
Et d’ajouter « Bien souvent, ces plateformes sont utilisées pour partager leurs points de vue et contribuer aux débats sur la politique du gouvernement ». Un internaute sur quatre a d'ailleurs déclaré avoir déjà participé au débat public via Internet, par exemple en postant un commentaire ou une vidéo. Malgré cet engouement pour le net, plus de la moitié des personnes interrogées déclarent toujours utiliser le téléphone ou le courrier pour contacter les agences gouvernementales. Et plus d'un tiers restent persuadés que le téléphone demeure le moyen le plus pratique pour obtenir rapidement des informations. A noter, l’étude a été menée par téléphone et plus de 2000 adultes ont été sondés.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas