Cybercriminalité: face à elle, l’Europe pourrait élaborer un traité

Par 11 avril 2000
Mots-clés : Smart city

particulièrement répressif C’est ce que révèle notre confère transfert www.transfert.net en publiant sur son site les axes principaux du rapport européen sur la cybercriminalité. S’il est adopté, ...

particulièrement répressif
C’est ce que révèle notre confère transfert www.transfert.net en publiant
sur son site les axes principaux du rapport européen sur la
cybercriminalité. S’il est adopté, ce rapport pourrait constituer la base
d’un traité européen, particulièrement répressif à l’encontre de toutes
formes de délits informatiques. Il prévoit une obligation pour les
fournisseur d’accès Internet de livrer à la police tous les renseignements
informatiques concernant leurs clients; une responsabilité pénale propre
à la cyber-pornographie enfantine; une entraide internationale; enfin,
une extension de la définition de «cybercriminalité»: le délit
d’intrusion pourrait être sévèrement condamné. Dans ce cadre, les
«hackers» (intrus) n’auront qu’a bien se tenir. Toutes formes de
production, de vente, d’importation, ou toutes «autres formes de mise à
disposition» d’outils d’intrusion informatique, pourraient être mis hors
la loi. Les éditeurs spécialisés dans le cassage de mot de passe
pourraient être ainsi sérieusement menacés. Mieux vaudra alors ne pas
perdre son mot de passepersonnel !
(Jean de Chambure - Atelier BNP-Paribas - 12/04/2000

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas