Cybermarchands: les infractions ont augmenté en 2006

Par 22 février 2007
Mots-clés : Future of Retail

Le e-commerce profite aux fraudeurs! En parallèle du commerce en ligne, qui a généré 12 milliards d'euros en 2006, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression...

Le e-commerce profite aux fraudeurs! En parallèle du commerce en ligne, qui a généré 12 milliards d'euros en 2006, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pointe, dans son bilan 2006 sur le réseau de surveillance Internet, une augmentation des infractions.
 
Selon l'étude, gérée par le Centre de surveillance du commerce électronique (CSCE), sur 5 038 contrôles effectués auprès des opérateurs Web, 31.5% ont révélé une infraction. En 2005, ce chiffre s'élevait à 27.5%.
 
Principaux sites épinglés: ceux de jeux et concours en ligne, avec un taux d'infraction de 38%, talonnés par les sites alimentaires, à 37.97%, et ceux de produits et services culturels (37.66%). Ces sites sont accusés de ne pas afficher certaines mentions obligatoires ou de ne pas respecter des règles de publicité des prix.
 
Les contrôles sont généralement effectués suite aux plaintes de consommateurs, toujours plus nombreuses. Sur 16 334 e-mails reçus en 2006 par la DGCCRF, 91% provenaient de particuliers, soit une augmentation de 33% par rapport à 2005. Et les principaux types de doléances ont porté sur la vente par correspondance sur Internet (3 392 messages), sur les FAI (2 393) et la téléphonie par câble ou satellite (935).
 
Sur la question des plaintes pour des litiges d'ordre civil ou contractuel, les consommateurs protestent majoritairement contre les problèmes de formation et de résiliation, mais aussi sur la livraison, le remboursement ou l'échange, et les clauses abusives.
 
Pour 2007, la DGCCRF a annoncé porter une attention particulière aux fausses annonces de réduction de prix sur Internet et aux téléchargements de sonneries et logos pour téléphone portables.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 22/02/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas