Dane Elec Memory envisage une croissance de 20 % cette année.

Par 25 mars 1999

Spécialisée dans la fabrication de module de mémoires informatiques, la société Dane Elec Memory a réalisé en 1998 un chiffre d'affaires de 1,17 milliard de F (179,54 millions d'euros) en hausse d...

Spécialisée dans la fabrication de module de mémoires informatiques, la
société Dane Elec Memory a réalisé en 1998 un chiffre d'affaires de 1,17
milliard de F (179,54 millions d'euros) en hausse de 23,3 %, et un
résultat net de 27,9 millions de F (4,25 millions d'euros), contre 15,9
millions de F un an plus tôt.
David Haccoun, son président, envisage une croissance de 20 % de
l'activité pour l'exercice en cours, soit un chiffre d'affaires légèrement
inférieur à 1,5 milliard de F (228,67 millions d'euros).
David Haccoun souligne "dans un environnement qui a fait - 30 % dans la
mémoire, nous avons été capables de bien réagir.".
Dane Elec dispose aujourd'hui de deux sites de production en Irlande et
aux Etats-Unis. Les ventes aux Etats-Unis sont passées de 19 millions de
dollars en 1997 à presque 40 millions de dollars en 1998.
"Plus on avance, plus on a besoin de mémoires pour le confort
d'utilisation des micro-ordinateurs. Le standard est passé de 16 Mo à 32
Mo fin 1998. Nous sommes à 64 Mo aujourd'hui avec Windows 98. Il en faudra
plus pour Windows 2000".
A terme, la société envisage de rentrer dans les grands comptes de
l'assemblage. Au moyen d'un contrat unique, elle peut maintenant offrir à
ses clients des services d'approvisionnement sur l'Europe ou les
Etats-Unis.
Dane Elec devrait investir 7 millions de dollars au cours des trois
prochaines années pour augmenter ses capacités en Irlande et aux
Etats-Unis.

Alors qu'elle ne distribuait en 1997 que des modems, sa filiale
Intervalle, spécialisée dans la distribution d'équipements de
télécommunications pour entreprises, est aujourd'hui montée en gamme avec
les matériels professionnels de 3Com.
David Haccoun imagine que le téléphone sera, d'ici à trois ans, branché
sur le réseau informatique des entreprises.
Par ailleurs, la société compte développer sa filiale ICN (Internet
Commerce Network) spécialisée dans le développement de site de vente sur
Internet.
(La Tribune - 25/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas