Les data center verts embarrassent leurs initiateurs

Par 18 mai 2009
Mots-clés : Digital Working

Les législations visant à rendre les centres de calcul plus écologiques inquiètent les responsables européens de ces infrastructures. Notamment sur leurs conséquences financières.

Les gouvernements européens s'apprêtent à favoriser par voie législative des systèmes de régulation visant à réduire l'impact sur l'environnement des centres de calcul. Problème : cette évolution inquiète plus des deux tiers de l'écosystème des centres de données. Soit les gestionnaires eux-mêmes et leurs partenaires. C'est en tout cas que montre l'étude menée par le fournisseur d'infrastructures de data centers Digital Realty Trust. "Ce rapport montre clairement qu'il existe un haut niveau d'inquiétude quant à l'impact de ces régulations écologiques sur les installations", explique Jim Smith, CTO de Digital Realty Trust. "La peur porte surtout sur la manière dont les entreprises réussiront à répondre à la conformité exigée".
Initier des stratégies d'évolution
Leurs questionnements concernent surtout l'impact sur les opérations, les finances et les relations avec leurs clients. Cette inquiétude n'empêche heureusement pas les compagnies de chercher activement les moyens de déployer une meilleure politique énergétique. L'un des points clés réside dans l'optimisation de l'utilisation des ressources et la réduction du gaspillage. Selon l'étude, les autres facteurs importants pour réussir cette transformation sont l'utilisation de matériaux recyclés, l'amélioration des questions liées au carbone et au transport, l'utilisation de fournisseurs d'énergie efficaces et le recours au refroidissement ciblé.
Réduire les coûts en énergie
Le rapport est clair sur un autre point. Les prestataires de data center qui ont déjà mis en place des stratégies cherchent avant tout à réduire les coûts en énergie, avant de viser à moins impacter l'environnement ou de se soucier du changement climatique. Et si la moitié d'entre eux a assimilé la définition précise du "centre de calcul écologique", aucun fournisseur n'émerge de ce sondage comme meneur dans le secteur de l'implantation d'installations répondant aux exigences du développement durable. C'est peut-être dû au manque de normes dans le domaine : pour l'instant, on suppose seulement que Green Grid et l'ISO 14001 seront les labels certifiant qu'un centre de calcul est écologique.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas