De l'importance des services mobiles pour économiser sur les frais de santé

Par 16 août 2010

Recourir aux services mobiles pour assister les patients pourrait contribuer à réduire drastiquement les dépenses de santé. Un enjeu mondial qui concerne tout aussi bien le Nord que le Sud.

Entre deux et six milliards de dollars, c'est l'économie que pourrait réaliser d'ici à 2014 le secteur de la santé, en se tournant vers les services d'assistance et de surveillance qui se développent aujourd'hui sur les mobiles. Et selon une récente étude du cabinet Juniper Research, tous les pays sont potentiellement concernés. Pour le cabinet, les services mobiles (systèmes à domicile, applications, SMS…) sont autant de solutions pour pallier et enrayer les coûts considérables (certains diront le fardeau) qui grèvent aujourd'hui le système de santé de certains pays. Toutefois, si tous les pays sont théoriquement en mesure de profiter de ses retombées financières, il n'en reste pas moins que la richesse nationale et la structure du marché des soins médicaux seront les principaux facteurs discriminants du développement de ce marché mobile au service de la santé.
Une grande disparité géographique
"Le coût d'un lit d'hôpital est beaucoup plus élevé en Amérique du Nord en raison du système et du rôle de l'assurance maladie aux Etats-Unis", donne comme exemple Anthony Cox, analyste chez Juniper Research.  Par ailleurs, "les opportunités de surveillances mobiles dans le domaine de la santé seront limitées dans certains pays comme l'Afrique", explique-t-il. Et d'ajouter : "mais les programmes d'éducation par SMS seront d'un grand intérêt en terme de prévention santé et d'éducation".
Afrique, Moyen Orient et Asie Pacifique en tête de liste des revenus du secteur
C'est la raison pour laquelle les estimations des spécialistes positionnent l'Afrique, le Moyen Orient et l'Asie Pacifique en tête de liste des régions à même de tirer le mieux parti de l'utilisation des réseaux mobiles dans le domaine de la santé. "Au cours de ces dix-huit derniers mois, nous avons  connu un regain d'intérêt pour le domaine de la santé", expliquent les spécialistes. Au cours des prochaines années, ce marché va se développer et engendrer un marché parallèle d'applications dites "avancées", telle que l'intégration de détecteurs corporels.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas