De l'intelligence collective pour réduire sa consommation d'énergie

Par 21 octobre 2009

L'université du Vermont a créé un site sur lequel ce sont les internautes qui permettent à d'autres de dresser un profil de leur consommation. Et de comprendre comment la réduire.

En matière d'énergie, les conseils des internautes sont plus efficaces que les rapports officiels, avancent des chercheurs de l'université du Vermont. Partant de ce principe, ils ont développé une plate-forme communautaire destinée à réduire la consommation des Américains. Baptisée EnergyMinder, elle combine les ressources des internautes avec celles de la machine. L'idée est simple : afin de réduire sa consommation d'énergie, il faut d'abord comprendre pourquoi on en consomme autant.
Les questions les plus explicatives
L'utilisateur doit d'abord rentrer dans le système les informations concernant le montant de ses factures mensuelles. L'algorithme classe du coup la personne selon son profil de consommateur. Le relais est ensuite pris par les internautes : le site affiche en effet des questions supplémentaires adaptées à la situation de l'utilisateur : Quelle est la surface de votre habitat ? Combien de personnes y résident ? Toutes ces questions étant proposées par les internautes et les membres du projet. "Plusieurs facteurs peuvent influencer la consommation d'énergie", explique à L'Atelier Josh Bongard, responsable du projet. "Par exemple, le nombre de petits enfants dans la famille, ou encore la quantité de fenêtres exposées au soleil". Plus l'utilisateur répond aux questions, plus le résultat est précis.
Solliciter la communauté
La machine propose ensuite un graphique interactif et détaillé, qui permet d'identifier les facteurs augmentant la consommation d'énergie. Mais aussi de comparer ses résultats avec ceux des autres. "Si l'on sait que l'on consomme plus que le voisin, on a envie de savoir pourquoi", poursuit Josh Bongard. Ainsi que comment réduire sa facture". Sur cette étape, l'utilisateur peut décider de s'adresser à la communauté pour poser des questions, solliciter des réponses et partager des idées. "Les réseaux sociaux permettent aux gens de travailler ensemble afin de trouver une explication à leurs questions", conclut le professeur. Toute personne ayant plus de dix-huit ans peut participer au projet, en s'inscrivant sur le site. Les informations collectées sont anonymes et confidentielles.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas